Achalarus lyciades (Geyer, 1832)

 

Description : Cette grande hespérie (envergure : 40 à 49 mm) a les deux faces des ailes brun foncé. L'aile antérieure est traversée d'une bande de taches jaune doré sur ses deux faces. En dessous, l'aile postérieure est ornée de taches brun noirâtre près du centre et d'une bande blanchâtre contrastée surle tiers extérieur.

Répartition géographique : L'Achalarus lyciades est considéré comme une espèce résidente depuis le centre de l'état de New York, le sud du Michigan et, peut-être, le sud-ouest de l'Ontario jusque dans le nord de la Floride et le centre-est du Texas.

Espèces semblables : L'hespérie à taches argentées (Epargyreus clarus). [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est verte, avec une ligne vert-bleu sur le milieu du dos et une ligne constituée d'une série de taches orange jaunâtre sur les côtés. La tête est noire. à l'état larvaire, l'A. lyciades se nourrit sur diverses fabacées, dont des desmodies (Desmodium spp.), des les pédèzes (Lespedeza spp.) et l'indigo bâtard buissonnant (Amorpha fruticosa).

Abondance : Bien qu'il soit relativement commun plus au sud, l'A. lyciades est extrêmement rare au Canada, sa présence n'y ayant été mentionnée à ce jour qu'à quatre reprises. Comme toutes ces mentions sont issues de la même région, il se pourrait qu'une colonie encore non découverte y soit établie.

Période de vol : L'espèce ne connaît qu'une génération dans la portion sept entrionale de son aire, mais deux plus au sud. Les adultes se rencontrent du début de juin au début de juillet.

Comportement et habitat : Les mâles se perchent à 1 ou 2 mètres du sol sur le feuillage d'arbres ou d'arbustes poussant sur le bord des clairières, afin de surveiller les allées et venues des femelles (Scott, 1986).

Observations : Toutes les observations de l'A. lyciades au Canada ont eu lieu dans un secteur adjacent à la réserve naturelle Ojibway Prairie, à Windsor, en Ontario. Les dates de capture sont les 9 juin et 9 juillet 1988 (Jeff Larson), le 29 juin 1989 (Jeff Larson) et le 6 juillet 1996 (Brenda et Ben Kulon).

© 2002. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.