(Amblyscirtes oslari) (Skinner, 1899)

Description : Le dessus des ailes est brun-orange, sans taches pâles. Le mâle possède un très petit ptérostigma foncé. En dessous, les ailes sont grises teintées de fauve, avec une bande médiane grisâtre pâle. Envergure : 22 à 26 mm.

Répartition géographique : L'Amblyscirtes oslari se rencontre dans une étroite bande de territoire depuis le Texas jusqu'au Dakota du Nord. Il atteint le Canada seulement dans l'extrême sud de la Saskatchewan et de l'Alberta.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Chez l'hespérie rurale (Euphyes vestris), le ptérostigma est plus grand et le dessous des ailes est brun violacé foncé, mais non saupoudré d'écailles blanc grisâtre comme chez l'A. oslari. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est vert-jaune pâle et a la tête noire (Bird et al., 1995). La plante hôte est le boutelou gracieux (Bouteloua gracilis) (Opler et Malikul, 1992).

Abondance : L'A. oslari est très rare au Canada, peu commun plus au sud.

Période de vol : L'A. oslari produit une génération par année au Canada et vole en juin et au début de juillet. Plus au sud, plusieurs générations se succèdent chaque année.

Comportement et habitat : L'A. oslari est associé à la prairie sèche à graminées courtes et semble préférer les habitats érodés comme les ravins, les rives abruptes et les fonds de canyon.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.