Hespérie de Logan (Anatrytone logan) (W.H. Edwards, 1863)

Hespérie de Logan
Voir une plus grande version
de cette image

Description : Chez le mâle, le dessus des ailes est orange-jaune vif, étroitement marginé de noir. Les nervures sont noires et s'étendent vers l'intérieur de l'aile à partir des bordures. Le mâle n'a pas de ptérostigma. Chez la femelle, les bordures noires sont un peu plus larges, les nervures sont un peu plus foncées, et la base de l'aile antérieure est foncée. Chez les deux sexes de la sous-espèce logan, un fin trait vertical souligne l'extrémité de la cellule discoïdale. Le dessous des ailes est orange jaunâtre uniforme, sauf la bordure de l'aile antérieure, qui est étroite et foncée. Envergure : 26 à 30 mm.

Sous-espèces : Les deux sous-espèces décrites se rencontrent au Canada. La sous-espèce nominale logan se rencontre du Québec au Manitoba; la sous-espèce lagus, qui vole dans les Prairies, est plus pâle et a l'aile antérieure plus étroitement marginée d'écailles foncées que la sous-espèce logan. La ligne de démarcation entre les aires des deux sous-espèces semble être située au Manitoba, où les deux sous-espèces ont été observées.

Répartition géographique : L'Anatrytone logan vole dans l'est et le centre des États-Unis. Au Canada, il se rencontre dans le sud des provinces des Prairies, dans le sud de l'Ontario jusqu'à Bala au nord, et au Québec, près de Philipsburg, tout juste au nord de la frontière canado-américaine. Depuis 1999, il est aussi présent dans le comté de Grenville, immédiatement au sud d'Ottawa.


Données sur les collections de spécimens


La description de cette image suit.
Hespérie de Logan
(Anatrytone logan logan).
Cambridge, Ont. J. Kamstra

Espèces semblables : L'hespérie des graminées (Thymelicus lineola) ressemble à l'hespérie de Logan, mais elle est plus petite et a les ailes moins pointues. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est blanc bleuté, avec de petites protubérances noires, et une bande noire sur l'avant-dernier segment. La tête est blanche, avec des bandes noires en avant. À l'état larvaire, l'hespérie de Logan se nourrit sur diverses graminées, dont des cannes (Erianthus spp.), le panic raide (Panicum virgatum) et le barbon de Gérard (Andropogon gerardii).

Abondance : Les deux sous-espèces sont peu communes à rares au Canada.

Période de vol : L'A. logan vole de la mi-juillet à la mi-août dans le sud de l'Ontario; la sous-espèce lagus vole environ trois semaines plus tôt dans les Prairies.

Comportement et habitat : La sous-espèce lagus se rencontre dans divers types d'habitats dans les Prairies, habituellement dans des milieux humides, tandis que la sous-espèce logan préfère les prés plus secs et les clairières dans les boisés clairsemés.

Observations : À la suite d'une révision récente, le genre Atrytone ne renferme plus qu'une espèce, l'A. arogos (Boisduval and LeConte); les autres espèces, dont logan, ont été transférées dans le genre Anatrytone (Burns, 1994b).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.