Boloria de Freya (Boloria freija) (Thunberg, 1791)

Description : Le Boloria freija est une espèce petite à moyenne (envergure : 28 à 38 mm). Le dessus des ailes est fauve, avec des taches et des barres noires bien distinctes. La base des ailes est largement suffusée d'écailles foncées chez les populations plus nordiques. En dessous, l'aile postérieure est brun rougeâtre, avec des marques blanches dentelées bien visibles et une ligne médiane zigzagante noire lisérée de blanc.

Sous-espèces : La sous-espèce nominale freija a été décrite en Scandinavie, mais elle se rencontre également au Canada dans la zone boréale du Yukon à Terre-Neuve. La sous-espèce tarquinius, plus foncée, vit dans la toundra arctique du Canada.

Répartition géographique : Cette espèce est largement distribuée dans l'hémisphère Nord. Au Canada, elle se rencontre dans la plupart des régions, à l'exception des régions côtières de la Colombie-Britannique, du sud de l'Ontario et du Québec (sa présence a été mentionnée il y a de nombreuses années dans la tourbière Mer Bleue, près d'Ottawa), du sud des trois provinces Maritimes et du nord de l'Archipel arctique.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Le boloria de Freya ressemble à ses congénères, mais il s'en distingue par la tache blanche allongée de forme triangulaire et la bande médiane zigzagante noire lisérée de blanc qui ornent le dessous de son aile postérieure. Il émerge bien avant la plupart des autres espèces.

La description de cette image suit.
Boloria de Freya (Boloria freija freija).
Churchill, Man. J.T. Troubridge

Stades immatures : La chenille est brun foncé, avec des taches pâles. Elle se nourrit sur diverses espèces de bleuets (Vaccinium spp.) et le raisin d'ours (Arctostaphylos uva-ursi), et sur diverses autres plantes en Europe et au Japon.

Abondance : Cette espèce forme des populations localisées mais est relativement commune au Canada.

Période de vol : Le boloria de Freya est l'un des bolorias les plus hâtifs au Canada. Il vole dès le milieu de mai dans la portion méridionale de son aire dans l'Ouest, mais en juin et en juillet dans l'Arctique.

Comportement et habitat : Bien qu'il soit principalement associé aux saulaies tourbeuses, le boloriade Freya s'aventure dans les clairières et les vallées alpines à la recherche de fleurs et est commun localement dans la toundra.





© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.