Boloria natazhati (Gibson, 1920)

Description : Reconnu seulement depuis quelques années comme une espèce distincte, ce grand boloria (envergure : 32 à 44 mm) ressemble beaucoup au boloria de Freya (B. freija) sur ses deux faces, mais il est plus grand, beaucoup plus foncé, et il a le dessous de l'aile postérieure teinté de vert-orange. La présence de poils soyeux brillants sur les ailes confèrent souvent aux papillons un aspect graisseux.

Sous-espèces : Longtemps considéré comme une sous-espèce du boloria de Freya (B. freija), le Boloria natazhati est maintenant reconnu comme une espèce à part entière (Troubridge et Wood, 1990). La sous-espèce nominale natazhati, plus foncée, se rencontre dans les monts St. Elias et Richardson, au Yukon. La sous-espèce nabokovi, plus pâle, vole dans le nord de la Colombie-Britannique. Enfin, une sous-espèce encore plus pâle à marques très contrastées, encore non décrite, vit dans l'île Victoria et les régions continentales limitrophes.

Répartition géographique : Le B. natazhati semble présenter une aire restreinte et disjointe dans le nord-ouest du Canada. Il a été observé au Yukon dans le massif St. Elias, les monts Richardson et au mont Montana, au sud de Whitehorse. Il est également présent à Coppermine et à Bernard Harbour,au Nunavut, et dans l'île Victoria. Une population est également établie près du lac Summit, dans le nord de la Colombie-Britannique.


Données sur les collections de spécimens


La description de cette image suit
Boloria natazhati.
Holman, île Victoria, T.N.-O.
J.T. Troubridge

Espèces semblables : Le B. natazhati est beaucoup plus grand et plus foncé que le B. freija, et ledessous de son aile postérieure est ocre au lieu de rougeâtre. [images comparatives]

Stades immatures : Les stades immatures demeurent à décrire.

Abondance : Le B. natazhati a une distribution extrêmement localisée, mais il peut être très abondant là où il est présent.

Période de vol : Cette espèce produit une seule génération par année et vole du milieu de juin jusqu'en juillet.

Comportement et habitat : Contrairement au B. freija, qui se rencontre dans la toundra tourbeuse, le B. natazhati fréquente les milieux rocailleux secs comme les sommets et les versants de montagne et les éboulis rocheux.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.