Boloria à taches argentées (Boloria selene) ([Denis & Schiffermüller], 1775)

Description : Le Boloria selene est une espèce de taille moyenne (envergure : 35 à 51 mm) aux ailes orange et noir, faiblement suffusées de noir à la base. En dessous, il se reconnaît à ses taches argentées qui se découpent sur le fond brun orange des ailes.

Sous-espèces : Deux sous-espèces se rencontrent au Canada. La sous-espèce terraenovae, plus foncée, vole à Terre-Neuve. La sous-espèce atrocostalis, beaucoup plus répandue, occupe le reste de l'aire de l'espèce au Canada.

Répartition géographique : Le boloria à taches argentées est une espèce holarctique. Il est également l'un des bolorias les plus méridionaux, puisqu'il est présent au sud jusqu'en Virginie occidentale et au Nouveau-Mexique. Au Canada, il se rencontre de Terre-Neuve jusqu'en Colombie-Britannique et de la frontière canado-américaine jusqu'à la limite nord de la forêt boréale, et même au-delà, puisque sa présence a été signalée jusqu'à Nain au Labrador, à Kuujjuaq (Fort Chimo) au Québec, à Fort Good Hope dans les Territoires du Nord-Ouest et au lac Laforce au Yukon. Il est absent de la côte de la Colombie-Britannique et de l'extrême sud-ouest de l'Ontario (comtés d'Essex et de Kent).


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Le boloria à taches argentées est très semblable au boloria des tourbières. [images comparatives]

Stades immatures : Comme les argynnes, ce boloria se nourrit de violettes à l'état larvaire. La chenille est de couleur variable, verdâtre à noir brunâtre, mouchetée de jaune. Les épines sont jaunes, sauf les deux premières, qui sont noires.

Abondance : Dans l'est du Canada, le boloria à taches argentées peut être très commun dans les prés humides, mais il devient plus rare et présente une distribution plus localisée vers l'ouest et le nord.

Période de vol : Dans le sud de l'Ontario et de la Colombie-Britannique, le boloria à taches argentées produit deux générations par année et vole de la fin de mai à septembre. Plus au nord, il émerge plus tard et ne connaît qu'une seule génération.

Comportement et habitat : Le boloria à taches argentées se rencontre généralement dans les milieux humides, comme les prés et les bords de tourbière, souvent à proximité des boisés. En vol, il est l'un des bolorias les plus rapides. Il visite régulièrement les fleurs, en particulier les asters et les marguerites.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.