Callophrys barryi (Johnson, 1976)

Description : Le C. barryi est très semblable au C. rosneri, sauf lorsqu'il vient d'émerger. Chez les individus frais, le dessous de l'aile postérieure est teinté de gris verdâtre pâle chez le C. barryi, mais de brun-violet chez le C. rosneri. En outre, chez le C. barryi, la rangée submarginale de quatre taches foncées est très petite et directement accolée à la bande marginale gris argenté, tandis que chez le C.  rosneri, elle est séparée de cette bande par de petites taches orange. Envergure : 24 à 27 mm.

Sous-espèces : La sous-espèce acuminata, rencontrée dans l'île de Vancouver, est moins jaunâtre que la sous-espèce barryi, qui vit dans la région intérieure de la province.

Répartition géographique : Au Canada, le C. barryi se rencontre dans le sud de l'île de Vancouver, dans la péninsule Saanich et à la pointe Yellow, près de Ladysmith (Guppy et al., 1994), et dans plusieurs régions intérieures du sud de la Colombie-Britannique où pousse sa plante hôte, le genévrier des Rocheuses.


Données sur les collections de spécimens

Espèces semblables : Le C. rosneri. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est semblable à celle du C. rosneri. Elle semble se nourrir exclusivement sur le genévrier des Rocheuses (Juniperus scopulorum).

Abondance : Le C. barryi forme des populations très localisées, mais il peut être assez commun là où pousse sa plante hôte.

Période de vol : Le C. barryi vole du milieu d'avril à la fin de mai.

Comportement et habitat : Le C. barryi vit en étroite association avec sa plante hôte, le genévrier des Rocheuses. Les mâles se perchent sur la plante hôte pour guetter les allées et venues des femelles.

Observations : L'origine de la confusion qui entoure le statut du C. barryi et du C. rosneri a déjà été exposée (voir sous C. rosneri ). Le C. barryi est considéré comme en danger de disparition dans l'île de Vancouver, car sa plante hôte s'y rencontre de façon sporadique dans la ceinture sèche du sud-est de l'île et y est de façon générale menacée par l'expansion urbaine (Guppy et al., 1994).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.