Callophrys spinetorum (Hewitson, 1867)

Description : Le Callophrys spinetorum se distingue de ses congénères à ses ailes bleu acier largement marginées de noir sur le dessus. En dessous, les ailes sont brun rouge, avec une forte ligne postmédiane blanche lisérée de noir; cette ligne traçe un « W » au-dessus de la queue. Envergure : 23 à 30 mm.

Sous-espèces : Seule la sous-espèce nominale se rencontre au Canada.

Répartition géographique : Ce porte-queue est répandu dans les montagnes de l'ouest des États-Unis jusqu'au Mexique. Au Canada, il se rencontre dans la région intérieure et le sud-est de la Colombie-Britannique et le sud-ouest de l'Alberta, jusqu'à la vallée de la rivière Bow au nord.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Le Callophrys johnsoni ressemble en dessous au C. spinetorum, mais il n'a pas de bleu sur le dessus des ailes. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est verte, avec une bande olive sur le dos et des bandes rouges, blanches et jaunes sur chaque segment. À l'état larvaire, ce porte-queue se nourrit exclusivement sur diverses espèces de faux-guis (Arceuthobium spp., Viscacées), plantes parasites de diverses espèces de conifères, en particulier des pins.

Abondance : Cette espèce est passablement commune dans le sud de la Colombie-Britannique, mais rare en Alberta.

Période de vol : Le C. spinetorum vole d'avril à juin en Colombie-Britannique, principalement en juillet en Alberta.

Comportement et habitat : Les adultes se nourrissent souvent sur les fleurs en bordure des forêts de conifères infestées par les plantes hôtes. Les mâles se perchent régulièrement au niveau de la cime des arbres (Scott, 1986).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.