Calpodes ethlius (Stoll, [1782])

Description : Le Calpodes ethlius est une très grande hespérie (envergure : 39 à 53 mm) aux ailes pointues, brun foncé sur le dessus, brun rougeâtre en dessous. L'aile antérieure comporte plusieurs aires translucides, et l'aile postérieure est ornée de trois ou quatre taches crème.

Répartition géographique : Cette hespérie tropicale est une espèce résidente en Amérique centrale et en Amérique du Sud, au Texas, dans les États du Golfe et en Floride. Elle migre régulièrement vers le nord jusqu'en Ohio et l'État de New York. Au Canada, elle a été observée une fois, à la pointe Pelée, en Ontario.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Aucune au Canada.

Stades immatures : La chenille est vert pâle, avec une ligne subdorsale blanchâtre. Elle vit dans unnid de feuilles et se nourrit principalement la nuit. À l'état larvaire, le Calpodes ethlius se nourrit sur diverses espèces de cannas (Cannacées), habituellement des espèces à fleurs rouges.

Abondance : Dans la majeure partie de son aire aux États-Unis, le C. ethlius atteint son abondance maximale vers la fin de l'été.

Période de vol : Le C. ethlius vole douze mois par année dans l'extrême sud des États-Unis, mais seulement de mai à novembre plus au nord. Il migre régulièrement vers le nord des États-Unis et y est observé en septembre et en octobre.

Comportement et habitat : Plus au sud, les adultes fréquentent les habitats naturels et les jardins urbains, certaines espèces de cannas y étant souvent plantées. Cette espèce, de même que la suivante, figurent au nombre des quelques hespéries qui entreprennent régulièrement de longues migrations. Le C. ethlius a atteint les Bermudes et les îles Galapagos et y est devenu une espèce résidente.

Observations : Le seul exemplaire observé au Canada, un individu fraîchement émergé qui se nourrissait sur une fleur de centaurée maculée à la pointe Pelée, en Ontario, le 21 septembre 1991, a été vu par Sid Daniels, Bob Curry et Alan Wormington (Wormington, 1992a).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.