Calycopis cecrops (Fabricius, 1793)

Description : Ce porte-queue de taille moyenne (envergure : 22 à 36 mm) se reconnaît immédiatement à la plage bleu iridescent qui orne le dessus de son aile postérieure. En dessous, l'aile postérieure est brun-gris, avec une bande postmédiane rouge finement lisérée de noir et de blanc du côté externe.

Répartition géographique : Le Calycopis cecrops est une espèce du sud des États-Unis qui erre vers le nord jusqu'au Michigan et au Minnesota. Au Canada, sa présence a été signalée seulement une fois. Il s'agissait d'une femelle, capturée par A.R. Brooks à Limerick, en Saskatchewan, le 1er août 1955 (Hooper, 1973).

Espèces semblables : Le C. cecrops ne peut être confondu avec aucun porte-queue au Canada.

Stades immatures : La chenille est olive, avec une bande vert-bleu sur le dos. Le corps est couvert d'un fin duvet brun. Les plantes hôtes utilisées aux États-Unis, comme le croton (Croton spp.), ne poussent pas au Canada. Curieusement, la chenille se nourrit surtout de feuilles tombées au sol.

Abondance : Le C. cecrops est relativement commun dans le sud des États-Unis, mais il est considéré comme un visiteur très rare au Canada.

Période de vol : Ce porte-queue vole d'avril à octobre dans la plupart des régions des États-Unis où il est présent, mais il ne devrait pas atteindre le Canada avant la fin de l'été, alors que la deuxième génération amorce sa migration vers le nord.

Comportement et habitat : Le C. cecrops se rencontre habituellement autour des boisés et dans les champs broussailleux.

Observations : Ce porte-queue pourrait être observé dans le sud de l'Ontario, en particulier à la pointe Pelée, au cours des années marquées par des migrations massives de papillons diurnes. Le seul spécimen connu au Canada a été endommagé lors du montage, mais il semblait fraîchement émergé au moment de sa capture, ce qui laisse planer un doute concernant l'authenticité de sa mention. Ce spécimen se trouve dans la Collection nationale canadienne, à Ottawa.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.