Chlosyne damoetas (Skinner, 1902)

Description : Le Chlosyne damoetas a le dessus des ailes orange terne, avec de grandes plages d'écailles noires qui confèrent à l'ensemble un aspect graisseux. Le dessous des ailes est orné de bandes blanches et orange pâle, comme chez le C. acastus. Envergure : 31 à 41 mm.

Sous-espèces : Deux sous-espèces ont été décrites, mais seule la sous-espèce nominale se rencontre au Canada.

Répartition géographique : Au Canada, ce damier se rencontre uniquement dans les régions alpines des chaînons frontaux des Rocheuses de l'Alberta, jusqu'à Cadomin au nord, et en quelques endroits de la Colombie-Britannique, dont le mont McLean. Vers le sud, il est présent jusqu'en Californie.

Espèces semblables : Le C. palla et le C. hoffmanni ressemblent au C. damoetas, mais leurs bandes de taches en dessous de l'aile postérieure sont jaune pâle au lieu de blanches. Chez le C. acastus, qui se rencontre plus à l'est que le C. damoetas, dans des habitats arides, le dessus des ailes est d'un orange plus vif et ne semble pas graisseux. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille mature ressemble à celle du C. acastus. Comme chez d'autres espèces alpines, le cycle vital du C. damoetas est étalé sur deux ans. La chenille a été trouvée sur l'Erigeron leiomerus et la verge d'or à rayons nombreux (Solidago multiradiata).

Abondance : Cette espèce est peu commune à rare dans la plupart des régions où elle se rencontre.

Période de vol : Au Canada, le C. damoetas vole principalement en juillet.

Comportement et habitat : Le C. damoetas se rencontre en milieu alpin, au-delà de la limite des arbres, parmi les éboulis. Il se pose sur les rochers et visite régulièrement les fleurs. Ses effectifs fluctuent d'une année à l'autre, selon les conditions météorologiques (Pyle, 1981).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.