Colias chippewa (W.H. Edwards, 1872)

Description : Chez le Colias chippewa, le dessus des ailes est jaune brillant, largement marginé de noir, sans point noir dans la cellule de l'aile antérieure, contrairement à ce qu'on observe chez la plupart des coliades. En dessous, l'aile postérieure est fortement voilée d'écailles foncées, et le point discocellulaire au centre de l'aile est blanc, sans auréole foncée. Chez la femelle, les ailes sont habituellement blanches, avec les bordures noires réduites, en particulier celle de l'aile postérieure. Envergure : 32 à 45 mm.

Sous-espèces : La sous-espèce nominale chippewa occupe la majeure partie de l'aire de l'espèce en Amérique du Nord. La sous-espèce baffinensis, plus foncée, se rencontre dans l'île de Baffin.

Répartition géographique : Ce coliade est répandu dans tout le nord du Canada et en Alaska ainsi que dans le nord de l'Eurasie. Au Canada, il se rencontre depuis la côte du Labrador jusque dans le nord du Québec et de l'Ontario. Il est également présent dans le nord des quatre provinces de l'Ouest et est répandu au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, jusqu'à l'île Victoria et l'île de Baffin, au nord.

Espèces semblables : Chez les autres coliades semblables, le point discocellulaire blanc en dessous de l'aile postérieure est entouré d'un anneau foncé.

Stades immatures : La chenille est verte, avec une bande jaune de chaque côté du corps. Elle se nourrit sur l'airelle des marécages (Vaccinium uliginosum ) et l'airelle gazonnante (V. caespitosum ).

Abondance : Le C. chippewa est commun dans le nord de la zone boréale et la toundra dénudée.

Période de vol : Le C. chippewa produit une génération par année et vole du milieu de juin au début d'août.

Comportement et habitat : Le C. chippewa se rencontre dans les habitats où ses plantes hôtes sont communes, en particulier dans les vallées riveraines protégées dans les zones de toundra et dans les clairières dans la portion nord de la forêt boréale.

Observations : Le C. chippewa est considéré comme l'un des papillons diurnes les plus communs dans la région de Churchill, au Manitoba (Klassen et al. 1989).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.