Coliade orangé (Colias hecla) (Lefèvbre, 1836)

Description : Sur le dessus, cette espèce typiquement arctique a les ailes orange foncé, largement marginées de noir; la base des ailes est voilée d'écailles noires. Le centre de l'aile postérieure est marqué d'un point orange plus clair aux limites floues. En dessous, l'aile postérieure est jaune verdâtre, avec le point discocellulaire argenté et entouré d'un anneau rose se prolongeant sur unec ourte distance vers le bord externe de l'aile sous la forme d'un court trait rouge. Chez la femelle, les bordures foncées contiennent une série de taches orange, et les ailes sont plus intensément suffusées d'écailles foncées que chez le mâle. Envergure : 33 à 45 mm.

Sous-espèces : La sous-espèce nominale hecla occupe la majeure partie de l'aire l'espèce au Canada. La sous-espèce hela, dont les ailes sont d'un orange brillant plus jaunâtre, vole près de Churchill dans le nord du Manitoba.

Répartition géographique : Le Colias hecla est véritablement une espèce holarctique. Au Canada, il se rencontre depuis la côte du Labrador et le nord du Québec jusqu'au Nunavut, aux Territoires du Nord-Ouest, au Yukon et en Alaska, en passant par l'Archipel arctique, le nord de l'île d'Ellesmere et la côte ouest de la baie d'Hudson (Churchill, Manitoba).

Espèces semblables : Les autres coliades nordiques orange. Chez le C. meadii, le dessus des ailes est d'un orange plus intense, et le dessous, d'un vert plus prononcé. Le coliade de la luzerne (C. eurytheme) se rencontre en compagnie du C. hecla dans le nord de l'Alberta, mais il s'en distingue par ses points submarginaux bruns en dessous des ailes. Voir également sous C. johanseni et C. tyche. [images comparatives]

Stades immatures : Comme chez la plupart des autres coliades, la chenille du C. hecla a le corpsétroit, vert, avec des bandes latérales et de minuscules points noirs. Elle se nourrit sur diverses légumineuses nordiques, mais elle affiche une préférence marquée pour l'astragale alpin (Astragalus alpinus).

La description de l'image suit.
Coliade orangé (Colias hecla hela). Churchill, Man. J.T. Troubridge

Abondance : Ce coliade peut être commun dans le Grand Nord, mais plus au sud, il devient plus rare et forme des populations localisées.

Période de vol : Le coliade orangé vole de la fin de juin au début d'août. Son cycle vital est probablement étalé sur deux ans (Howe, 1975).

Comportement et habitat : Ce coliade se rencontre principalement dans la toundra humide. Comme la plupart des espèces arctiques, il vole au ras du sol mais peut se déplacer très rapidement.

Observations : L'existence d'une éventuelle hybridation entre le coliade orangé et plusieurs autres coliades arctiques a soulevé une grande confusion quant au statut réel de cette espèce (voir sous C. tyche).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.