Coliade verdâtre (Colias nastes) (Boisduval, 1834)

Description : Le Colias nastes est légèrement plus petit (envergure : 28 à 42 mm) que la plupart des autres coliades. Le dessus des ailes est plus verdâtre que jaune, fortement voilé d'écailles foncées. Avec ses bordures foncées contenant des taches pâles semblables à celle de la femelle, le mâle est unique. En dessous de l'aile postérieure, le point disco cellulaire argenté est entouré d'un anneau rouge aux contours flous.

Sous-espèces : Quatre sous-espèces sont reconnues en Amérique du Nord. La sous-espèce nominale nastes se rencontre dans le nord-est du Canada et l'Arctique. La sous-espèce moina volesur la côte ouest de la baie d'Hudson. La sous-espèce aliaska habite l'ouest de l'Arctique, le Yukon et l'Alaska. La sous-espèce streckeri vit dans les Rocheuses de l'Alberta et de la Colombie-Britannique.

Répartition géographique : Cette espèce arctique est présente dans le nord de l'Eurasie et de l'Amérique du Nord. Au Canada, il se rencontre dans les régions alpines de la Colombie-Britannique et de l'Alberta jusqu'à la frontière canado-américaine au sud. Il est présent dans tout le Yukon, le Nunavut et les Territoires du Nord-Ouest, et dans l'Archipel arctique jusqu'à l'île d'Ellesmere. Sa présence a également été observée le long des côtes est et ouest de la baie d'Hudson et au Labrador.

Espèces semblables : La forme verte du coliade de Booth (C. tyche ) est semblable, mais elle estplus grande et plus pâle. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est verte, avec des bandes plus pâles lisérées de rouge sur lescôtés. Elle se nourrit sur diverses légumineuses arctiques, dont l'astragale alpin (Astragalus alpinus)(Pyle, 1981).

Abondance : Le coliade verdâtre peut être passablement commun, mais il passe souvent inaperçu enraison de sa coloration verte et de son vol rapide en rase-mottes ressemblant à celui d'un papillon nocturne.

Période de vol : Le C. nastes vole de juin au milieu de septembre selon les régions. Au Labrador et en Alberta, il est généralement observé en juillet et en août.

Comportement et habitat : Le coliade verdâtre vole généralement à des altitudes plus élevées que la plupart des autres coliades. Il préfère les crêtes rocheuses et les sommets de montagne secs et graveleux balayés par le vent. Il se pose occasionnellement sur le sol en orientant ses ailes repliées perpendiculairement au soleil afin d'absorber la chaleur avant de s'envoler de nouveau. à cause de sa coloration vert foncé, de son vol rapide en rase-mottes et des conditions venteuses dans les quelles il évolue, le coliade verdâtre peut être difficile à repérer et à suivre en vol.

© 2002. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.