Coliade de Booth (Colias tyche) (de Böber, 1812)

Description : Le Colias tyche est une espèce extrêmement variable dont l'apparence est généralement intermédiaire entre celle du coliade orangé (C. hecla) et celle du coliade verdâtre (C. nastes). Sur le dessus, les ailes sont orange verdâtre (sous-espèce boothii ) ou vert pâle (sous-espèce thula), avec les bordures foncées irrégulières et étroites. Chez la femelle, les ailes sont fortement saupoudrées d'écailles foncées, et l'aile antérieure est marginée d'une large bordure contenant de grandes taches jaunes. En dessous, les ailes sont jaune verdâtre, fortement voilées d'écailles foncées. Au centre de l'aile postérieure, le point discocellulaire est blanc et entouré d'un anneau rouge qui se prolonge vers le bord externe de l'aile sous la forme d'un court trait. Envergure :28 à 43 mm.

Sous-espèces : La sous-espèce nominale, décrite du lac Baikal, en Russie, se rencontre dans tout le nord de l'Eurasie. La sous-espèce thula est vert pâle et vole dans le nord de l'Alaska et, au Canada, dans les îles Banks, Victoria et Melville. La sous-espèce boothii est orange pâle, avec l'aile postérieure et la portion externe de l'aile antérieure plus ou moins voilées d'écailles vert-jaune pâle; elle occupe le reste de l'aire de l'espèce au Canada.

Répartition géographique : Le coliade de Booth se rencontre, d'est en ouest, de l'île de Baffin jusqu'à la baie d'Hudson, à la côte arctique du Nunavut et de la portion continentale des Territoires du Nord-Ouest, à la portion méridionale de l'Archipel arctique et au nord du Yukon, de l'Alaska et de l'Eurasie.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Cette espèce a généralement un aspect intermédiaire entre le coliade orangé et le coliade verdâtre et peut être confondu avec ces deux espèces. La sous-espèce thula ressemble à une grande forme pâle du C. nastes, mais elle vole dans des milieux plus humides et plus tourbeux. La sous-espèce boothii ressemble au C. hecla, mais elle s'en distingue par ses ailes plus jaunes et la bordure foncée plus étroite de son aile antérieure. Dans les régions du Canada où il vole en compagnie du coliade de Booth, le C. canadensis est plus grand et présente des plages orangées plus étendues que la sous-espèce boothii. [images comparatives]

Stades immatures : Les stades immatures demeurent largement méconnus. Le coliade de Booth appartient au groupe de coliades associés aux légumineuses au stade larvaire.

Abondance : Bien que relativement commun, le coliade de Booth est rarement récolté parce qu'il vole dans des régions reculées de l'Arctique.

Période de vol : Le C. tyche vole de juin à août.

Comportement et habitat : Le coliade de Booth vole à proximité ou nord de la limite des arbres dans la toundra tourbeuse, souvent dans des milieux parsemés d'arbres et d'arbustes rabougris.

Observations : Ce coliade a longtemps confondu les spécialistes des lépidoptères arctiques. Il a été considéré pendant de nombreuses années comme un hybride entre le coliade orangé et le coliade verdâtre, mais des travaux récents effectués dans le Grand Nord canadien ont confirmé qu'il s'agit bel et bien d'une espèce distincte, même si ces trois espèces s'hybrident à l'occasion. Des recherches sur ce coliade réalisées en Russie, où l'espèce vole en compagnie du C. hecla et du C. nastes, ont également confirmé la pertinence de considérer le coliade de Booth comme une espèce à part entière et révélé que le nom valide de cette espèce était Colias tyche (Mikkola, in litt.). Le coliade de Booth émerge habituellement environ une semaine avant les deux autres espèces.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.