Alpin à disque rouge (Erebia discoidalis) (W. Kirby, 1837)

Description : Le dessus des ailes est brun noirâtre, et l'aile antérieure présente une grande plage centrale rougeâtre sur ses deux faces. Le dessous de l'aile postérieure est largement marginé de gris argenté. Il n'y a pas d'ocelles. Envergure : 35 à 44 mm.

Sous-espèces : Deux sous-espèces se rencontrent en Amérique du Nord, et au moins une en Asie centrale. La sous-espèce nominale discoidalis, décrite de Cumberland House, en Saskatchewan (et non au Manitoba, comme l'indiquent Miller et Brown, 1981), est présente à l'est des Rocheuses. La sous-espèce mcdunnoughi, reconnaissable à sa plage rougeâtre plus petite au centre de l'aile antérieure, vole dans l'ouest de Alberta, en Colombie-Britannique et au Yukon.

Répartition géographique : L'aire de l'Erebia discoidalis trace une large bande diagonale à partir du parc des Laurentides, dans l'est du Québec, jusque dans le nordde la Colombie-Britannique, aux Territoires du Nord-Ouest, au Yukon et en Alaska, en passant par le nord de l'Ontario (jusqu'à Sudbury, au sud) et des Prairies. Vers le sud, il atteint à peine le nord des États-Unis entre le Michigan et le Montana. L'alpin à disque rouge est également présent en Asie.

Espèces semblables : L'E. fasciata. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est crème, avec une bande diagonale foncée sur la plupart des segments (Bird et al., 1995). Cette espèce a été élevée par Walter Krivda à The Pas, au Manitoba, sur le pâturin de Canby (Poa canbyi). Scott (1986) mentionne que la chenille se nourrit sur le pâturin alpin (Poa alpina) et le pâturin glauque (Poa glauca). À Belcourt, dans l'ouest du Québec, il semble que la plante hôte soit une petite cypéracée (F. Lessard, comm. pers.). Après avoir achevé son développement, la chenille se tisse un cocon lâche avant de se nymphoser (Kondla et al., 1994).

Abondance : L'alpin à disque rouge forme des populations très localisées dans l'Est, mais il est plus répandu et commun dans l'Ouest.

Période de vol : L'E. discoidalis vole en mai dans le sud des provinces des Prairies, à la fin de mai et au début de juin au Québec et en Ontario, et de la fin de juin jusqu'à la fin de juillet plus au nord.

Comportement et habitat : L'alpin à disque rouge se rencontre habituellement dans les prairies humides et les milieux herbeux en bordure des tourbières; au Manitoba, il est également observé en bordure des forêts, dans les prés secs et sur les crêtes sablonneuses dans les pinèdes grises clairsemées; en Saskatchewan, il est associé aux tertres graveleux dans les prairies. Cet alpin a un vol très faible et se déplace très près du sol; il se perche habituellement sur les graminées ou le sol.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.