Alpin de Ross (Erebia rossii) (Curtis, 1835)

Description : Le dessus des ailes est brun noirâtre très foncé. Chez le mâle, l'aile antérieure est ornée de deux ocelles noirs pupillés de blanc, rapprochés, encerclés d'un ou de deux anneaux orange, mais jamais entourés d'une tache pâle comme chez les espèces semblables; l'aile postérieure est dépourvue de taches ou porte seulement une rangée incomplète de très petites taches ou mouchetures. Chez la femelle, l'aile antérieure est également ornée de deux grands ocelles, et les deux ailes peuvent présenter une rangée de taches ou de mouchetures plus petites. En dessous, l'aile postérieure est traversée par une bande médiane gris pâle à bords dentelés. Envergure: 31 à 44 mm.

Sous-espèces : Deux des quatre sous-espèces reconnues sont présentes au Canada. La sous-espèce nominale rossii, décrite de la péninsule de Booth, au Nunavut, occupe la majeure partie de l'aire de l'espèce au Canada. La sous-espèce ornata, décrite de Churchill, au Manitoba, a habituellement les deux ocelles fusionnés sur le dessus de l'aile antérieure.

Répartition géographique : L'Erebia rossii est présent de l'Alaska et du Yukon jusque dans l'île de Baffin, ainsi que dans la portion continentale des Territoires du Nord-Ouestet du Nunavut et la portion méridionale de l'Archipel arctique. Vers le sud, son aire s'étend jusque dans le nord de la Colombie-Britannique, au Mile 108 de la route de l'Alaska et au nord du Manitoba. Sa présence a déjà été mentionnée à Cape Mugford, dans le nord du Labrador, et à Kuujjuaq (Fort Chimo), dans le nord du Québec.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Chez l'E. disa et l'alpin à ocelles rouges (E. mancinus), le dessous de l'aile postérieure est orné de deux taches gris pâle, une au centre, l'autre près du bord costal. Chez ces deux espèces, l'aile antérieure porte trois à cinq ocelles contenus dans une série d'anneaux orange fusionnés en une tache diffuse. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est de couleur unie ou indistinctement rayée. Elle se nourrit sur le carex brun foncé (Carex atrofusca) et le carex rariflore (C. rariflora) (Scott,1986). L'alpin de Ross hiberne au troisième ou quatrième stade larvaire.

Abondance : L'alpin de Ross est généralement commun.

Période de vol : L'E. rossii vole du début de juin à la fin de juillet dans la plupart des régions.

Comportement et habitat : L'alpin de Ross se rencontre dans la toundra tourbeuse humide et la toundra broussailleuse, là où ses plantes hôtes abondent. Plus au sud, il préfère les tourbières humides dégagées.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.