Erynnis baptisiae (Forbes, 1936)

Description : L'Erynnis baptisiae est très semblable à l'hespérie de l'ancolie (E. lucilius), mais il est nettement plus grand (envergure : 29 à 34 mm). L'aile antérieure est foncée à la base, plus pâle versl'extérieur, habituellement marquée au centre d'une tache brun orangé distincte.

Répartition géographique : L'E. baptisiae est présent dans tout l'est des États-Unis, mais au Canada, il se rencontre seulement dans le sud-ouest de l'Ontario, jusque dans la région de Toronto vers le nord-est.

Espèces semblables : L'hespérie de l'ancolie (E. lucilius) et l'hespérie Persius (E. persius); voir sous E. lucilius.
[images comparatives]

Stades immatures : La chenille n'a jamais été décrite. Des élevages sur diverses fabacées herbacées et arbustives ont cependant déjà été réalisés. Au Canada, l'espèce a été trouvée sur la baptisie des teinturiers (Baptisia tinctoria), mais elle se nourrit probablement aussi sur diverses espèces de desmodies (Desmodium spp.) à la pointe Pelée (Alan Wormington, comm. pers.).

Abondance : Au Canada, l'E. baptisiae peut être passablement commun dans son habitat restreint.

Période de vol : Deux (peut-être trois) générations se succèdent entre le début de juin et le début d'octobre.

Comportement et habitat : Dans certaines régions des États-Unis, cette espèce a apparemment modifié ses habitudes alimentaires et semble aujourd'hui préférer la coronille bigarrée (Coronilla varia). Elle étend son aire le long des grandes routes où la coronille est plantée comme couvre-sol (Opler et Malikul, 1992). Au Canada, elle se rencontre uniquement dans les habitats sablonneux secs où pousse la baptisie des teinturiers.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.