Erynnis propertius (Scudder & Burgess, 1870)

Description : Cette grande espèce (envergure : 30 à 38 mm) brun foncé est très semblable à l'hespérie du chêne (E. juvenalis), mais la distance qui sépare les aires des deux espèces élimine le risque de confusion entre les deux.

Répartition géographique : L'Erynnis propertius se rencontre sur la côte Ouest depuis la Californie jusque dans le sud de la Colombie-Britannique, au nord jusqu'au mont Currie sur la terre ferme et à l'île Hornby au large de la côte est de l'île de Vancouver.

Espèces semblables : L'E. pacuvius est la seule autre grande espèce d'Erynnis dans l'ouest du pays. Il a cependant l'aile postérieure frangée de blanc. [images comparatives]

La description de l'image suit.
(Erynnis propertius).
Victoria, BC. J.B. Tatum

Stades immatures : La chenille n'a pas encore été décrite. Les plantes hôtes incluent diverses espèces de chênes, dont le chêne de Garry (Quercus garryana) au Canada.

Abondance : Cette hespérie est l'espèce d'Erynnis la plus commune dans les régions côtières du sud de la Colombie-Britannique.

Période de vol : Cette hespérie produit normalement une seule génération qui vole à la fin d'avril et en mai. Il semble toutefois présenter une deuxième génération partielle à l'occasion, car des adultes ont été observés à quelques reprises à la fin de juin et en juillet dans l'île de Vancouver.

Comportement et habitat : Les adultes sont friands de nectar et se posent fréquemment sur le sol dans les milieux boueux. L'E. propertius se rencontre du niveau de la mer jusque sur le versant des montagnes, dans les clairières et les prés et le long des sentiers, toujours à proximité de sa plante hôte.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.