Euchloe naina (Kozhantshikov, 1923)

Description : L'Euchloe naina ressemble à l'E. ausonides, mais en dessous, les marbrures vert-gris occupent 80 à 95 % de la surface de l'aile postérieure. Sur le dessus, la moitié basale de la costa del'aile antérieure est saupoudrée d'écailles foncées, tandis que l'aile postérieure est marquée d'une ligne foncée. Le dessus des ailes est perlé, tandis que le dessous de l'aile postérieure est fortement argenté. Envergure : 30 à 36 mm.

Répartition géographique : L'E. naina se rencontre en Sibérie, dans la péninsule Kenai en Alaska, le long de la route Dempster, au nord de Dawson, au Yukon, entre le km 130 et le col Windy, au km 155, et dans deux localités situées près d'Atlin, en Colombie-Britannique.

Espèces semblables : L'E. naina vole en compagnie de l'E. ausonides ogilvia dans le centre du Yukon et peut être facilement confondu avec ce dernier. Chez ces deux espèces, les marbrures vertes en dessous de l'aile postérieure sont plus étendues que chez la sous-espèce nominale del'E. ausonides, mais chez l'E. naina, elles sont d'un vert plus terne et habituellement teintées de gris, non pas vert clair mouchetées de jaune comme chez l'E. ausonides. [images comparatives]

Stades immatures : Les stades immatures ne sont pas décrits. Des pontes ont été observées sur desplants de Braya humilis et de Draba spp.

Abondance : L'E. naina forme des populations très localisées, mais il est parfois assez commun.

Période de vol : D'après les informations disponibles, la période de vol s'étend du 7 au 28 juin en Amérique du Nord.

Comportement et habitat : L'E. naina est habituellement observé parmi les éboulis calcaires sur les versants secs et dénudés des montagnes à des altitudes de 1 050 à 1 350 mètres, survolant lentement les éboulis à environ 15 cm du sol. Occasionnellement, des individus sont observés volantà 50 à 100 cm du sol en compagnie de l'E. ausonides et de l'E. creusa, dans les fonds de vallée et sur le bord des routes.

Observations : Cette espèce a été récoltée pour la première fois au Canada par Ted Pike, entre le 17 et le 28 juin 1972, au km 131 de la route Dempster, au Yukon. Elle est reconnue comme une entité distincte depuis quelques années seulement. Un couple capturé en 1951 au col Moose, péninsule Kenai, en Alaska, se trouve dans la Collection nationale canadienne. La présence de cette espèce en Amérique du Nord a été signalée pour la première fois par Kondla et Pelham (1995).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.