Baltimore (Euphydryas phaeton) (Drury, 1773)

Description : Le baltimore ne ressemble à aucun autre papillon dans l'est de l'Amérique du Nord. Le dessus des ailes est noir, avec une rangée marginale de croissants orange et plusieurs rangées plus internes de taches blanches. Le dessous des ailes est semblable, mais les taches blanches sont plus grandes. Les femelles peuvent être assez grandes. Envergure : 44 à 70 mm.

Sous-espèces : Seule la sous-espèce nominale se rencontre au Canada.

Répartition géographique : L'Euphydryas phaeton vole dans l'est des États-Unis et le sud-est du Canada. Dans les Maritimes, il se rencontre en Nouvelle-Écosse, au nord jusqu'à Baddeck dans l'île du Cap-Breton, dans l'île du Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick. Il est également présent dans la vallée du Saint-Laurent, au Québec, et dans le sud de l'Ontario, jusqu'au parc provincial Algonquin, vers le nord. Sa présence a également été mentionnée à quelques reprises à Sault Ste. Marie et au lac Nipigon, dans le nord de l'Ontario, et dans le sud-est du Manitoba.


Données sur les collections de spécimens


La description de cette image suit.
Baltimore (Euphydryas phaeton phaeton), chenille. W. Lukey

Espèces semblables : Aucune dans l'est de l'Amérique du Nord.

Stades immatures : Les femelles déposent leurs oeufs en grosses masses sous les feuilles de la plante hôte préférée, la galane glabre (Chelone glabra). Les chenilles sont noires, annelées d'orange, avec des épines ramifiées. Elles se nourrissent en groupes dans un nid de soie jusqu'en août, puis se construisent un nid plus compact et demeurent en diapause jusqu'en octobre. Elles quittent alors leur abri et se dirigent vers le sol pour se séparer en petits groupes et se construire un abri de soie en y agglomérant des feuilles et d'autres débris (Bowers, 1978). Au printemps, elles se nourrissent parfois sur d'autres plantes. Le frêne (Fraxinus spp.) semble alors l'hôte de remplacement préféré en Ontario.

La description de cette image suit.
Baltimores (Euphydryas phaeton phaeton), accouplement. Ottawa, Ont. J.D. Lafontaine

Abondance : Le baltimore forme des colonies très localisées et se rencontre rarement loin de sa plante hôte. Dans certains habitats favorables, il peut être commun.

Période de vol : Le baltimore vole du milieu de juin au début d'août au Canada.

Comportement et habitat : Ce papillon fréquente les prés humides et les marais au Canada. En raison de son vol relativement faible et de son habitude de voler près du solet de se poser fréquemment sur la végétation, il est facile à suivre.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.