Euphyes dukesi (Lindsey, 1923)

Description : Le dessus des ailes est noir de suie chez les individus vivants, mais il vire au brun très foncé après la mort. Chez le mâle, le dessus des ailes est dépourvu de marques, à l'exception du ptérostigma noir; chez la femelle, l'aile antérieure est ornée de plusieurs taches jaunâtre pâle, et l'aile postérieure porte une aire orange plus grande aux contours flous. En dessous, l'aile postérieure est brun pâle, avec une longue strie jaunâtre. Envergure : 31 à 37 mm.

Répartition géographique : L'Euphyes dukesi se rencontre dans trois régions de l'est des États-Unis largement séparées les unes des autres. Au Canada, il a été observé uniquement dans l'extrême sud-ouest de l'Ontario, jusqu'à l'île Walpole au nord.

Espèces semblables : Les autres espèces d'Euphyes. L'E. dukesi se reconnaît toutefois à la strie jaunâtre unique qui orne le dessous de son aile postérieure.

Stades immatures : La chenille n'est pas décrite. À l'état larvaire, cette hespérie se nourrit sur divers carex, dont le carex lacustre (Carex lacustris), espèce de milieux humides, et le carex à écailles hyalines (Carex hyalinolepis), espèce d'habitats plus ouverts comme les fossés.

Abondance : Cette espèce est peu commune et forme des colonies très localisées à l'échelle de son aire.

Période de vol : Dans le sud de l'Ontario, l'E. dukesi vole du début de juillet au milieu d'août. Une deuxième génération a été observée une fois à la pointe Pelée au début de septembre.

Comportement et habitat : L'E. dukesi se rencontre uniquement dans les milieux marécageux à grandes graminées où poussent ses plantes hôtes, généralement à l'intérieur ou à proximité de boisés partiellement ombragés. Contrairement à la plupart des autres hespéries associées aux carex à l'état larvaire, il ne s'aventure jamais dans les marais ouverts. Il a été observé deux fois dans le comté d'Essex, dans des fossés secs colonisés par le carex à écailles hyalines (Carex hyalinolepis). Il a été aperçu pour la première fois au Canada par Anthony Holmes, le 11 juillet 1968.

Observations : Alan Wormington présente un compte rendu détaillé des observations de l'E. dukesi en Ontario dans The Butterflies of Point Pelee National Park (Wormington, 1983).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.