Petit coliade (Eurema lisa) (Boisduval et Le Conte, 1830)

Description : L'Eurema lisa est un petit papillon (envergure : 31 à 36 mm) aux ailes jaune brillant (parfois blanches chez la femelle) régulièrement marginées de noir (les bordures sont réduites chez la femelle). En dessous, les ailes sont vert jaunâtre, avec une marque rougeâtre près du bord de l'aile postérieure.

Répartition géographique : Espèce résidente dans le sud-est des États-Unis, le petit coliade s'aventure loin de son aire vers le nord durant les années de migrations. Il a été observé régulièrement dans le sud-est du Canada, de la Nouvelle-Écosse (quatre mentions) jusque dans le sud du Québec et de l'Ontario. En Ontario, sa présence a été signalée jusqu'au parc Algonquin, vers le nord, et même jusqu'à Nakina et Cochrane, dans le nord de la province. Deux mentions nous proviennent du Manitoba, une de la forêt provinciale Sandilands, l'autre, plus récente, de Glenboro.


Données sur les collections de spécimens

Espèces semblables : Le petit coliade ressemble à un très petit coliade du trèfle (Colias philodice). Le Nathalis iole est beaucoup plus petit et a des marques noires plus étendues sur le dessus des ailes et une bande orange en dessous de l'aile antérieure. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est verte, avec plusieurs lignes latérales blanches. Elle se nourrit sur diverses légumineuses (= fabacées). Le petit coliade a déjà établi dans le sud et l'est de l'Ontario des colonies temporaires qui ont persisté durant au moins une génération, mais il n'hiberne pas au Canada.

Abondance : Bien que dans la majeure partie de son aire au Canada, le petit coliade ne soit observé qu'au cours des années de migrations massives en provenance du Sud, il est présent la plupart des années dans le sud-ouest de l'Ontario.

Période de vol : Les premiers individus migrateurs atteignent habituellement le sud de l'Ontario en juin. En certains endroits, comme à la pointe Pelée, en Ontario, la génération issue de cette cohorte migratrice émerge en juillet et vole jusqu'en septembre.

Comportement et habitat : Ce papillon se rencontre généralement dans les champs ouverts et le long des routes.

Observations : Parmi les Pieridae, le petit coliade est l'une des espèces migratrices les plus fréquemment observées dans le sud du Canada. Au cours de certaines années de migrations, il peut s'y rencontrer en grand nombre, en particulier sur la rive nord du lac érié.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.