Bleu porte-queue de l'Ouest (Everes amyntula) (Boisduval, 1852)

Description : Chez le mâle, le dessus des ailes est bleu violacé, avec les bordures noires et les franges blanches, alors que chez la femelle, il est habituellement brun foncé. De nombreuses femelles de la forme printanière ont cependant les ailes bleues, largement marginées de brun foncé. L'aile postérieure est ornée d'un ou de deux très petites taches noires près de la queue, qui est filiforme. En dessous, les ailes sont blanchâtres, indistinctement ponctuées de noir, et l'aile postérieure est habituellement ornée d'un seule tache noire coiffée d'orange près de la queue. Envergure : 17 à 27 mm.

Sous-espèces : Deux sous-espèces se rencontrent au Canada. La sous-espèce albrighti occupe la majeure partie de l'aire de l'espèce au Canada, tandis que la sous-espèce maritima est présente sur lacôte Est. Cette population est reconnue comme une sous-espèce distincte seulement depuis quelques années. Voir la section Observations.

Répartition géographique : L'E. amyntula se rencontre dans l'ouest des États-Unis et, au Canada, depuis le nord-est du Québec jusqu'à l'île de Vancouver, au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest. Sa présence a été signalée une fois au Nunavut, à Coppermine. Une population isolée vit en Gaspésie, au Québec, et dans le nord du Nouveau-Brunswick.

Espèces semblables : Le bleu porte-queue de l'Est (E. comyntas).
[images comparatives]

Stades immatures : Les femelles déposent leurs oeufs individuellement sur les fleurs ou les jeunes gousses des plantes hôtes. Après s'être nourries de fleurs et de jeunes gousses, les chenilles s'enfoncent à l'intérieur des gousses plus mûres. Elles sont souvent prises en charge par les fourmis. L'E. amyntula hiberne au stade larvaire. Les chenilles sont de couleur variable, jaunâtres à vertes, avec une ligne vert foncé ou rougeâtre sur le dos, des bandes diagonales roses ou rouges et une lignerose sur les côtés. Diverses fabacées herbacées sont utilisées comme plantes hôtes. Au Manitoba, cette espèce se rencontre habituellement à proximité de colonies de gesses (Lathyrus spp.).

La description de cette image suit.
Bleu porte-queue de l'Ouest
(Everes amyntula albrighti).
Churchill, Man. J.T. Troubridge

Abondance : Le bleu porte-queue de l'Ouest est commun à abondant dans les Prairies, mais peu commun et distribué en populations localisées plus à l'est.

Période de vol : L'E. amyntula vole du milieu de mai à la fin d'août. Il produit deux générations parannée plus au sud, mais seulement une dans le nord de son aire.

Comportement et habitat : L'E. amyntula est habituellement observé sur le bord des forêts et dans les clairières et les habitats broussailleux, et il s'aventure très rarement dans les milieux perturbés.

Observations : Le nom Everes amyntula maritima Leblanc, 1985 a été validé dans un livre intitulé Les Lycénidés (Lepidoptera: Lycaenidae) du Québec, Fabreries (Supplément 4), p. 45. Les raisons justifiant la reconnaissance de cette sous-espèce ont été passées en revue, et un spécimen type a étédésigné par Landry (1994).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.