Glaucopsyche piasus (Boisduval, 1852)

Description : Le mâle a le dessus des ailes bleu brillant, avec les bordures larges, foncées, se fondant progressivement dans le bleu. Les franges sont blanches, entre coupées de noir. La femelle est plus terne. En dessous, les ailes sont gris pâle, avec une rangée médiane de taches noires et une rangée de chevrons gris près du bord externe. En dessous de l'aile postérieure, la rangée de taches noires est séparée de la rangée de chevrons gris par une série de triangles blancs pointant vers labase de l'aile. Envergure : 25 à 32 mm.

Sous-espèces : Plusieurs sous-espèces ont été décrites, mais seulement deux se rencontrent auCanada. La sous-espèce daunia est présente en Alberta et en Saskatchewan et est d'un bleu plus foncé que la sous-espèce toxeuma, qui vole dans le sud de la Colombie-Britannique.

Répartition géographique : Le Glaucopsyche piasus se rencontre dans l'ouest des États-Unis etatteint le Canada seulement dans le sud-ouest de la Saskatchewan, le sud de l'Alberta et le sud de la portion intérieure de la Colombie-Britannique, jusqu'au mont Pavilion au nord.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Le bleu argenté (G. lygdamus) n'a pas de deuxième rangée de taches en dessous des ailes. En outre, ni lui ni le bleu verdâtre (Plebejus saepiolus) n'ont de taches triangulaires blanches en dessous de l'aile postérieure. [images comparatives]

Stades immatures : Les oeufs sont déposés individuellement sur les bourgeons, les feuilles et les tiges, et les chenilles s'attaquent indifféremment à toutes les parties des plantes hôtes. Elles sont decouleur variable, habituellement brun jaunâtre à diverses teintes de vert, avec des lignes dorsales rougeâtres ou pâles et des bandes obliques. Le G. piasus hiberne au stade nymphal. À l'état larvaire, il se nourrit sur diverses fabacées arbustives et herbacées, dont diverses espèces de lupins (Lupinus spp.).

Abondance : Cette espèce est commune localement, mais elle est souvent absente de régions en apparence propices où les lupins abondent.

Période de vol : Le G. piasus produit une seule génération par année et vole de la fin de mai au début de juillet.

Comportement et habitat : Les prairies, les boisés clairsemés, les lisières de forêt et les sentiers forestiers sont les habitats préférés du G. piasus. La seule colonie connue de cette espèce en Saskatchewan se trouve dans une prairie au pied du versant bordant le ruisseau Belanger, du côté sud des collines du Cyprès.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.