Hesperia assiniboia (Lyman, 1892)

Description : L'Hesperia assiniboia est de la même taille (envergure : 21 à 30 mm) et de la même couleur sur le dessus que l'H. comma, quoique généralement un peu plus pâle. Le dessous de l'aile postérieure est vert ou gris verdâtre pâle, et la bande de taches, qui peuvent être blanches ou jaune pâle, est habituellement brisée en deux ou trois groupes distincts souvent très petits ou pratiquement absents. La femelle est plus grande et plus foncée que le mâle.

Répartition géographique : Cette espèce se rencontre dans la prairie et la tremblaie-parc depuis le centre de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba jusque dans les États du nord des Grandes Plaines, vers le sud.

Espèces semblables : L'H. assiniboia risque d'être confondu surtout avec l'H. comma, mais il a le dessous de l'aile postérieure verdâtre pâle et présente une bande de taches réduite. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille se nourrit sur des graminées associées à la prairie indigène : stipes (Stipa spp.), koelérie à crêtes (Koeleria cristata) et boutelou gracieux (Bouteloua gracilis).

Abondance : L'H. assiniboia est passablement commun, mais ses populations deviennent de plus en plus localisées à mesure que la prairie indigène disparaît.

Période de vol : Les adultes se rencontrent habituellement du milieu de juillet au début de septembre, mais parfois dès la fin de juin.

Comportement et habitat : Cette hespérie est associée à la prairie indigène à graminées courtes.

Observations : Cette espèce a longtemps été considérée comme une sous-espèce de l'H. comma, mais selon Bird et al. (1995), elle s'en distingue probablement suffisamment par l'aspect, les préférences à l'égard de l'habitat et la période de vol pour être élevée au rang d'espèce à part entière. Les spécimens d'H. assiniboia provenant de la tremblaie-parc des trois provinces des Prairies sont plus foncés que ceux issus de régions situées plus au sud et ressemblent superficiellement à des H. comma. Ils s'en distinguent cependant facilement à la coloration jaune des taches en dessous de l'aile postérieure. Les deux espèces se rencontrent ensemble dans le centre de la Saskatchewan et près de The Pas, au Manitoba.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.