Hesperia uncas (W.H. Edwards, 1863)

Description : En dessous, les nervures de l'aile postérieure sont surlignées de blanc, et la rangée médiane de taches forme une bande blanche continue ou subcontinue croisant les nervures. Chez la femelle, légèrement plus foncée que le mâle, les taches blanches sur le dessus de l'aile antérieure sont plus grandes que chez les autres espèces. Envergure : 24 à 31 mm.

Sous-espèces : Trois sous-espèces ont été décrites, mais seule la sous-espèce nominale se rencontre au Canada.

Répartition géographique : L'Hesperia uncas est largement répandu dans le Midwest américain et, au Canada, se rencontre dans le sud des trois provinces des Prairies, au nord jusqu'à Edmonton, en Alberta.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Le Polites rhesus est brun foncé, sans zones orange sur le dessus, et le mâle ne possède pas de ptérostigma noir. En dessous, les nervures blanches distinguent l'H. uncas des autres espèces d'Hesperia. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est brun pâle, avec une bande foncée sur le dos et des bandes pâles sur les côtés. La tête est brun foncé, maculée de crème sur la face. Les plantes hôtes sont le boutelou gracieux (Bouteloua gracilis) et diverses espèces de stipes (Stipa spp.).

Abondance : Cette hespérie est généralement peu commune à rare dans la portion septentrionale de son aire. Il n'existe aucune mention récente de sa présence au Manitoba, et il est possible qu'elle soit disparue de cette province.

Période de vol : Au Canada, l'H. uncas vole du milieu de juin à la fin de juillet.

Comportement et habitat : L'H. uncas se rencontre dans la prairie à graminées courtes, généralement sur les versants sablonneux et secs des collines.

Observations : L'H. uncas est une espèce méfiante, au vol rapide, difficile à suivre des yeux. Comme d'autres hespéries des Prairies, il semble affecté par la disparition de son habitat.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.