Lycaena cuprea (W. H. Edwards, 1870)

Description : Le Lycaena cuprea est notre cuivré le plus brillamment coloré. Chez la sous-espèce nominale, qui vit aux États-Unis, le dessus des ailes est rouge cuivré brillant. Le L. cuprea est un cuivré de taille moyenne (envergure : 23 à 30 mm) et de coloration variable. Certaines formes vivant à haute altitude sont plus sombres. Les ailes sont ornées sur leurs deux faces de petites taches noires (plus grandes chez la femelle). En dessous, les ailes sont gris pâle, avec une suffusion cuivrée sur l'aile antérieure.

Sous-espèces : Les populations canadiennes, reconnaissables à leurs ailes cuivrées sur le dessus et gris plus foncé en dessous, appartiennent à la sous-espèce snowi, autrefois considérée par certains auteurs comme une espèce distincte. Une femelle capturée au col Caribou, à l'ouest du mont Pink, en Colombie-Britannique, a été décrite comme de la sous-espèce henryae (Cadbury). Ce spécimen présente de minuscules taches noires sur l'aile postérieure. Comme l'a révélé un examen d'une série de spécimens provenant de Banff, en Alberta, il semble s'agir d'une simple variation au sein de la sous-espèce snowi, non pas d'une sous-espèce distincte.

Répartition géographique : Le L. cuprea vit dans les montagnes de l'ouest de l'Amérique du Nord. Il se rencontre dans plusieurs chaînes de montagnes dans le sud de la Colombie-Britannique, dont les monts Kootenay et Selkirk, ainsi que dans les chaînons frontaux des Rocheuses en Alberta et en Colombie-Britannique, jusqu'au col Caribou au nord.

Espèces semblables : Le L. rubida présente seulement quelques taches noirs, voire aucune tache, en dessous de l'aile postérieure. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est verte, avec une ligne rouge sur les côtés et des mouchetures rouges sur le dos. À l'état larvaire, la sous-espèce snowi se nourrirait sur l'oxyrie digyne (Oxyria digyna) et diverses espèces de patiences (Rumex spp.) (Scott, 1986).

Abondance : Ce cuivré forme des colonies localisées et est peu commun.

Période de vol : Le L. cuprea vole à la fin de juillet et en août au Canada.

Comportement et habitat : Le L. cuprea se rencontre à haute altitude en terrain montagneux dans les prés et sur les versants alpins au-delà de la limite des arbres. Il vole également le long des rivières à lit rocheux dans les montagnes.

Observations : Sur les plans de l'apparence et des préférences liées à l'habitat, les sous-espèces snowi et artemisia Scott, qui volent du Canada au Nouveau-Mexique dans les Rocheuses, diffèrent suffisamment de la sous-espèce nominale cuprea, connue de la Californie et de l'Oregon, qu'elles ont été élevées au rang d'espèce distincte par certains auteurs.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.