Neophasia menapia (C. and R. Felder, 1859)

Description : Espèce de taille moyenne (envergure : 42 à 50 mm), le Neophasia menapia a les ailes essentiellement blanches, avec la bordure et l'extrémité de l'aile antérieure marquées de noir. Chez la femelle, le dessus de l'aile postérieure porte également des marques marginales noires; ces marques sont répétées en dessous de l'aile et soulignées par une suite de taches orange ou rouge clair.

Sous-espèces : Seule la sous-espèce nominale se rencontre au Canada.

Répartition géographique : Le N. menapia se rencontre uniquement dans les pinèdes de l'ouest de l'Amérique du Nord, depuis le niveau de la mer jusque dans les régions montagneuses. Au Canada, il est présent uniquement dans le sud de la Colombie-Britannique, y compris l'île de Vancouver; il s'y rencontre au nord jusqu'à Chilcotin dans la vallée du Fraser, et jusqu'à la vallée Bella Coola sur la côte. Quelques mentions anciennes attestent de sa présence en Alberta, près de Banff, dans les chaînons frontaux des Rocheuses. Un individu errant a été capturé dans le nord du Minnesota, à une centaine de milles de la frontière du Manitoba.

La description de l'image suit.
Neophasia menapia menapia, chenille. J.B. Tatum

Espèces semblables : Le N. menapia se distingue de tous les autres Pierinae de l'Ouest par la bande noire qui longe le bord costal de l'aile antérieure. Cette bande est réunie à une barre noire à l'extrémité apicale de la cellule discoïdale.

Stades immatures : Les oeufs, verts et minuscules, sont déposés en rangées, et non individuellement comme chez la plupart des autres Pierinae nord-américains. La chenille est verte, teintée de violacé, avec des bandes blanches sur le dos et les côtés, et possède deux « queues » courtes. La chrysalide se présente sous deux formes : la forme vert jaunâtre est censée produire des mâles, et la forme brun foncé, des femelles (Scott, 1986). Divers conifères, dont le pin ponderosa (Pinus ponderosa), le douglas (Pseudotsuga menziesii) et le sapin baumier (Abies balsamea), sont utilisés comme plantes hôtes.

La description de l'image suit.
Pine White (Neophasia menapia menapia).
Victoria, C.-B. J.B. Tatum

Abondance : Dans l'ouest des États-Unis, le N. menapia atteint parfois des proportions épidémiques et peut causer des défoliations appréciables. Aucune pullulation n'a cependant été observée au Canada, même si des infestations ont été signalées dans la région du mont Rainier, dans le nord de l'État de Washington (Howe, 1975).

Période de vol : Le N. menapia vole principalement en juillet et en août.

Comportement et habitat : Contrairement à la plupart des autres Pierinae, le N. menapia demeure habituellement au niveau de la cime des arbres et ne descend qu'occasionnellement pour se nourrir sur les fleurs.

Observations : Bien qu'il ressemble superficiellement à d'autres Pierinae de l'Ouest, le N. menapia est apparenté plus étroitement à un genre sud-américain (Catasticta).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.