Hespérie nuageuse (Thorybes pylades) (Scudder, 1870)

Description : Cette hespérie de taille moyenne (envergure: 28 à 38 mm), brun très foncé, a un motif irrégulier de taches hyalines sur l’aile antérieure; deux groupes touchent la costa et un arrangement triangulaire de trois autres points est situé au centre de l’aile. Le dessous est brun foncé, pâlissant vers l’arrière de l’aile postérieure; les points de l’aile antérieure sont répétés. Les mâles ont un pli costal contenant des cellules olfactives.

Répartition géographique : Cette espèce commune est présente partout aux États-Unis et au Canada dans toutes les provinces excepté à Terre Neuve et à l’Île du Prince Edward. Elle est présente au nord de Rimouski (Québec), Favourable Lake (Ontario), Thompson (Manitoba), Fort Nelson (Colombie Britannique) et jusqu’à Fort Smith dans les Territoires du Nord-Ouest.


Données sur les collections de spécimens

Espèces semblables : Chez le T. bathyllus, les taches de l'aile antérieure sont plus grandes, et la plupart forment une bande contrastée. Chez l'Atrytonopsis hianna, les taches sont moins nombreuses sur l'aile antérieure, et un seul groupe atteint la costa. L'aile antérieure est également plus pointue. Ni le T. bathyllus ni l'A. hianna ne possèdent de pli costal. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est vert foncé, avec une ligne brunâtre foncé sur le dos et des lignes plus pâles sur les côtés. La tête est brun foncé. Elle vit dans un nid de feuilles enroulées sur la plante hôte. L'hespérie nuageuse se nourrit toujours de fabacées herbacées à l'état larvaire. À Ottawa, elle utilise invariablement l'amphicarpe bractéolée (Amphicarpaea bracteata). Elle hiberne à l'état de chenille mature dans son nid de feuilles.

Abondance : L'hespérie nuageuse est commune et répandue, mais rarement abondante.

Période de vol : Dans la plupart des régions du Canada, l'espèce connaît une seule génération et vole du milieu de mai jusqu'en juillet. Dans l'extrême sud-ouest de l'Ontario, une deuxième génération partielle émerge en août.

Comportement et habitat : L'hespérie nuageuse visite régulièrement les fleurs et se rencontre habituellement dans les milieux partiellement boisés, rarement dans les secteurs habités.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.