Oarisma poweshiek (Parker, 1870)

Description : Le dessus des ailes est brun très foncé, suffusé d'orange le long de la costa. En dessous, l'aile postérieure est grisâtre foncé, avec les nervures surlignées de blanc. Envergure : 24 à 30 mm.

Répartition géographique : L'Oarisma poweshiek se rencontre dans seulement quelques États aux États-Unis, à l'ouest et au sud des Grands Lacs, et dans une petite région du sud-est du Manitoba.

Espèces semblables : L'O. garita. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est vert pâle, avec une bande vert foncé lisérée de blanc sur le dos et six lignes pâles sur les côtés. L'O. poweshiek hiberne au cinquième stade larvaire; la vie larvaire s'étale sur sept stades (Scott, 1986). La chenille se nourrit sur diverses cypéracées, dont l'éléocharide elliptique (Eleocharis elliptica) au Michigan.

Abondance : Cette espèce est commune localement.

Période de vol : L'espèce produit une seule génération par année. Au Manitoba, la période de vol s'étend du 23 juin au 8 juillet.

Comportement et habitat : L'O. poweshiek est associé à la prairie humide non perturbée à grandes graminées.

Observations : La présence de cette espèce a déjà été mentionnée au Canada dans le passé, mais les premières mentions résultaient d'une confusion avec l'O. garita. En juillet 1985, l'espèce a été trouvée abondante localement près de Vita, Stuartburn et Gardenton, dans le sud-est du Manitoba (Catling et Lafontaine, 1986). Comme nombre d'autres espèces des prairies, elle se fait de plus en plus rare, au point où des mesures de protection s'imposent. En réalité, c'est son habitat qui devient de plus en plus rare. Dans les endroits où son habitat n'est pas perturbé, cette hespérie demeure commune. Cette espèce a été décrite d'après un individu provenant de Grinnel, en Iowa, et elle doit apparemment son nom au comté où elle a été récoltée [comté de Poweshiek]. Ce nom a été mal épelé dans la description originale; toutefois, comme il s'agit manifestement d'une erreur d'épellation, cette erreur peut être corrigée, conformément à la règle 32 c)ii du Code international de nomenclature zoologique).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.