Nordique de Macoun (Oeneis macounii) (W.H. Edwards, 1885)

Nordique de Macoun
Voir une plus grande
version de cette image

Description : Le dessus des ailes est brun jaunâtre, distinctement marginé de brun-gris, avec un à quatre ocelles sur l'aile antérieure, les deux plus grands étant pupillés de blanc, et un ocelle plus petit près de l'angle anal de l'aile postérieure. Tous les ocelles sont répétés en dessous des ailes. En dessous, l'aile postérieure est finement striée de brun foncé et de gris pâle et ornée d'une bande médiane distincte plus foncée et d'une zone foncée diffuse près du bord. Envergure : 46 à 65 mm.

Répartition géographique : Le nordique de Macoun se rencontre presque exclusivement au Canada et n'est présent aux États-Unis qu'au Minnesota et au Michigan. Au Canada, son aire s'étend depuis la rivière Fire, dans le district d'Algoma du nord de l'Ontario, jusque dans le centre de la Colombie-Britannique (où elle trace vers le sud une étroite bande immédiatement à l'est de la vallée de l'Okanagan), en passant parles provinces des Prairies. Le nordique de Macoun est également présent dans les Territoires du Nord-Ouest, à Fort Smith, à Fort Providence et au tour du Grand lac des Esclaves. Il se rencontre en colonies isolées dans le parc provincial Algonquin, dans l'est de l'Ontario, ainsi que dans l'ouest du Québec.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : L'O. nevadensis; voir ci-dessus. L'O. chryxus est plus petit et présente une striation distinctive en dessous de l'aile postérieure. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille a une bande grise sur le dos et des bandes brunes, verdâtres et vert-gris sur les côtés. La tête est vert jaunâtre. Les plantes hôtes de cette espèce sont inconnues, mais en captivité, les chenilles acceptent diverses graminées et cypéracées (Scott, 1986).

Abondance : Cette espèce est commune localement.

Période de vol : Dans l'est du pays, à partir de l'est du Manitoba, l'O. macounii vole les années paires du début de juin au milieu d'août; plus à l'ouest, les adultes se rencontrent les années impaires.

Comportement et habitat : Cette espèce se rencontre habituellement en terrain sablonneux dans les pinèdes grises sèches, le long des sentiers, en bordure des chemins forestiers et dans les clairières. Les mâles se perchent sur les arbres et les arbustes pour surveiller les allées et venues des femelles et vont au-devant de tous les papillons qui s'aventurent dans leur territoire.

Observations : Contrairement à la plupart de ses congénères, le nordique de Macoun aun vol très faible et laborieux. Il est habituellement difficile à approcher parce qu'il se perche souvent sur les troncs et les grosses branches de pin gris et s'enfuit entre les branches en cas de danger.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.