Grand porte-queue (Papilio cresphontes) (Cramer 1777)

Description : Le grand porte-queue est la plus grande espèce de papillon diurne au Canada (envergure : 83 à 113 mm). Les ailes sont larges, brun foncé, traversées d'une bande diagonale de taches jaune brillant. Le dessous des ailes est jaunâtre. La queue est large, avec une tache jaune au centre.

Sous-espèces : La race qui atteint le sud du Canada a été assimilée à la sous-espèce pennsylvanicus, mais cette dernière diffère très peu de la sous-espèce nominale et n'est plus reconnue comme valide.

Répartition géographique : Commun et répandu dans les tropiques, le Papilio cresphontes se rencontre depuis l'Amérique centrale jusque dans l'est des États-Unis, jusqu'à la frontière canado-américaine. Au Canada, il est considéré comme une espèce résidente dans le sud-ouest de l'Ontario, mais des individus errants ont été capturés à Winnipeg et à Montréal, et un autre a été observé près de Windsor Junction, dans le sud de la Nouvelle-Écosse. En 1992, un individu errant a été aperçu dans la région d'Ottawa à la suite d'un épisode de temps très venteux causé par un ouragan dans le sud des États-Unis. C'était la première fois que l'espèce était observée dans la région.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Aucune au Canada.

Stades immatures : Les chenilles peuvent causer des dommages importants dans les plantations d'agrumes. La chenille est brune, avec une tache crème pâle en forme de selle sur le milieu du corps et une grande tache crème sur la partie postérieure, et ressemble à une déjection d'oiseau. En Ontario, elle se nourrit sur le ptéléa trifolié (Ptelea trifoliata) et le clavalier d'Amérique (Zanthoxylumamericanum). Ces deux plantes sont communes à la pointe Pelée, où l'espèce se reproduit.

Sélectionnez l'une des images suivantes afin d'en obtenir une version plus large

La description de cette image suit.
œuf
La description de cette image suit.
chenille
La description de cette image suit.
chrysalide
La description de cette image suit.
adulte

Abondance : Le grand porte-queue est considéré comme sporadique et rare au Canada, sauf dans le sud-ouest de l'Ontario, où il est communément observé à la pointe Pelée, dans l'île Pelée et en quelques autres endroits où poussent ses plantes hôtes.

Période de vol : Le grand porte-queue produit deux générations par année dans le nord de son aire et atteint son abondance maximale au cours de la deuxième génération. Les adultes volent de la fin de mai jusqu'en juillet, puis de la fin de juillet jusqu'au début de septembre. À la pointe Pelée, le grand porte-queue produit une troisième génération partielle plus tard en septembre, mais il est plus fréquemment observé en août (Wormington, 1983).

Comportement et habitat : Le grand porte-queue fréquente les boisés ouverts et les champs avoisinants. En raison de sa grande taille, il doit battre des ailes continuellement pendant qu'il se nourrit afin d'éviter que les fleurs ploient sous son poids.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.