Papilio eurymedon (Lucas, 1852)

Description : Ce porte-queue de taille moyenne à grande (envergure : 62 à 100 mm) se distingue des autres porte-queue tigrés à ses ailes crème traversées de larges bandes noires.

Répartition géographique : Au Canada, le Papilio eurymedon se rencontre uniquement dans le sud de la Colombie-Britannique, au nord jusqu'au parc provincial Wells Grey dans la portion intérieure de la province et jusqu'au parc provincial Tweedsmuir près de la côte, et dans le sud-ouest de l'Alberta.


Données sur les collections de spécimens


Description of this image follows.
Pale Swallowtail (Papilio eurymedon). Victoria, C.-B. J.B. Tatum

Espèces semblables : Le P. eurymedon se distingue des autres espèces semblables (canadensis, rutulus, multicaudatus) par la couleur très pâle de ses ailes, quoique certains individus très usés de ces trois espèces peuvent lui ressembler. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille ressemble à celles des autres espèces de papillons tigrés. Elle se nourrit sur diverses espèces de rosacées et de rhamnacées, en particulier des cerisiers (Prunus spp.) et des céanothes (Ceanothus spp.).

Abondance : Le P. eurymedon est généralement moins commun que les autres espèces de porte-queue tigrés.

Période de vol : Le P. eurymedon vole d'avril à la fin de juillet.

Comportement et habitat : Le P. eurymedon se rencontre en terrain accidenté et montagneux. De tous les porte-queue tigrés, c'est celui qui est le plus souvent observé au sommet des collines ou des montagnes. Il est également attiré par les mares boueuses. Il est généralement absent des régions plus sèches et plus chaudes.

Observations : En nature, le P. eurymedon est l'espèce qui s'hybride le moins souvent avec les autres membres du groupe des porte-queue tigrés.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.