Parnassius eversmanni (Ménétriés, 1851)

Description : Le Parnassius eversmanni se distingue de tous les autres parnassiens nord-américains par la couleur de fond de ses ailes, qui est jaune chez le mâle, blanc jaunâtre chez la femelle. Ses antennes noires le différencient également du P. phoebus. La tache centrale rouge sur l'aile postérieure est réunie par une bande noire à la tache située près du bord interne de l'aile. Envergure : 46 à 54 mm.

Sous-espèces : Seule la sous-espèce thor se rencontre en Amérique du Nord.

Répartition géographique : Essentiellement une espèce de l'Asie et de l'Alaska, le P. eversmanni atteint le Canada dans les montagnes du Yukon et du nord de la Colombie-Britannique.


Données sur les collections de spécimens


La description de cette image suit.
Parnassius eversmanni thor. Mont
Pink, C.-B. J.T. Troubridge

Espèces semblables : Chez les autres parnassiens de l'Amérique du Nord, les mâles n'ont pas le fond de l'aile jaune, et la tache rouge au centre de l'aile postérieure est auréolée de noir mais n'est pas reliée aux autres taches rouges.

Stades immatures : La chenille se nourrit sur diverses espèces de corydales (Corydalis spp., Fumariacées). Elle est noire, avec de courts poils et des taches et des traits blancs et jaunes sur chaque segment. Le cycle vital est étalé sur deux ans.

Abondance : Du fait qu'il vit dans des habitats de toundra en montagne, le P. eversmanni n'est pas souvent observé au Canada. Il forme des populations très localisées et se rencontre habituellement dans des milieux où ses plantes hôtes sont communes. En Amérique du Nord, son aire coïncide étroitement avec celle du corydale pauciflore (Corydalis pauciflora).

Période de vol : Le P. eversmanni produit une génération par année. Les adultes émergent en juin et en juillet.

Comportement et habitat : Les adultes volent en rase-mottes et rapidement au-dessus du sol dénudé et des pentes rocheuses dans des endroits protégés, entre les montagnes ou dans des vallées fluviales, parmi les saules arbustifs.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.