Petit satyre des bois (Megisto cymela) (Cramer, 1777)

Description : Le Megisto cymela est un papillon brun grisâtre aux ailes arrondies. Sur le dessus, chaque aile est ornée de deux ocelles foncés; le premier ocelle, sur l'aile postérieure, est plus petit et plus flou que les autres. L'aile postérieure porte parfois un troisième ocelle très petit. La plupart des ocelles contiennent habituellement deux minuscules pupilles gris métallique. En dessous, l'aile antérieure porte deux ocelles, et l'aile postérieure, quatre. Ces ocelles sont plus distincts que sur le dessus, annelés de brun jaunâtre, avec de plus grandes pupilles métalliques. Envergure : 29 à 42 mm.

Sous-espèces : Deux sous-espèces sont reconnues, mais seule la sous-espèce nominale se rencontre au Canada.

Répartition géographique : Le petit satyre des bois est présent dans tout l'est et le centre des États-Unis. Il se rencontre également dans le sud du Canada, du sud de la Nouvelle-Écosse jusque dans le sud de la Saskatchewan. Vers le nord, il atteint le Lac-O'Connell au Québec, Charlton et Kenora en Ontario, Cowan au Manitoba et Togo en Saskatchewan. Il est apparemment absent de l'île du Cap-Breton, de l'île du Prince-Édouard et de la rive nord du lac Supérieur.

Espèces semblables : Aucune.

Stades immatures : La chenille est brun verdâtre pâle, avec une bande foncée sur le dos et des bandes alternativement brunes et jaunâtres sur les côtés. Elle est couverte depetites bosses, chacune portant un petit poil brun rougeâtre. La tête est blanc sale, et les « queues » sont gris pâle. Diverses graminées, dont le dactyle pelotonné (Dactylis glomerata) et le pâturin des prés (Poa pratensis), sont utilisées comme plantes hôtes. Le petit satyre des bois hiberne au quatrième stade larvaire.

Abondance : Le M. cymela est commun à abondant dans la plupart des régions où il est présent.

Période de vol : Le petit satyre des bois vole du début de juin à la fin de juillet, mais il atteint son abondance maximale à la fin de juin. Il a une génération par année au Canada, mais jusqu'à trois plus au sud.

Comportement et habitat : Le petit satyre des bois se rencontre près des boisés ou dans les broussailles. Malgré son vol faible et sautillant, il est très difficile à capturer, car au moindre danger, il plonge dans le premier bosquet d'arbustes à sa portée ou se glisse entre les arbres de la forêt. Il se nourrit parfois de sève ou de nectar, mais il est plus souvent observé alors qu'il se repose sur une feuille.

Observations : En 1978, PWH a trouvé un spécimen de cette espèce dans une petite tremblaie, à côté du barrage dominant l'extrémité est du lac Diefenbaker, dans l'ouest de la Saskatchewan. Cette découverte donne à croire que le petit satyre des bois pourrait être présent dans les coulées boisées s'étendant entre ce site et les colonies les plus proches, dans l'est de la Saskatchewan.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.