Phoebis sennae (Linnaeus, 1758)

Description : Au Canada, le Phoebis sennae se distingue facilement de tous les autres Pieridae jaunes à ses ailes jaune citron clair sur le dessus et à sa taille beaucoup plus grande (envergure : 63 à 78 mm). En dessous, l'aile postérieure est marquée de deux points argentés auréolés de noir. Chez la femelle, le dessus de l'aile antérieure est orné d'une tache foncée à centre jaune et de quelques taches noires sur le bord de l'aile.

Sous-espèces : Seule la sous-espèce nominale eubule atteint le Canada.

Répartition géographique : Cette espèce est extrêmement répandue dans les Amériques et se rencontre depuis l'extrémité de l'Amérique du Sud jusque dans le sud du Canada. Les quelques individus observés à ce jour au Canada ont tous été vus dans le sud-ouest de l'Ontario, jusqu'à Orillia vers le nord-est.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Les autres grandes espèces tropicales qui ont été observées au Canada ou qui sont susceptibles de s'y rencontrer, comme le P. philea, présentent des plages orange sur le dessus des ailes. La présence du P. agarithe Boisduval n'a pas encore été signalée au Canada, mais elle a été mentionnée au Maine et dans le Wisconsin. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est jaunâtre, avec de nombreux petits points noirs et des bandes transversales bleu foncé. L'espèce ne s'est probablement jamais reproduite au Canada, car ses plantes hôtes préférées, principalement des casses (Cassia spp.), plantes de la famille du pois, ne s'y rencontrent pas.

Abondance : Cette espèce est un visiteur rare en Ontario. Dans le sud des États-Unis, il est commun à abondant, en particulier durant les années de migrations massives. Sa présence au Canada a été signalée au cours d'années de migrations massives.

Période de vol : En Ontario, cette espèce a été observée entre mai et octobre.

Comportement et habitat : Ce papillon a de grandes ailes et a un vol puissant. Il peut parcourir de grandes distances durant ses migrations. Les adultes visitent les fleurs et les mares de boue.

Observations : L'apparition de cette espèce au Canada pourrait être liée aux conditions météorologiques dans le sud des États-Unis. Le 2 septembre 1985, plusieurs jours après le passage de l'ouragan Elena dans le golfe du Mexique, PWH a aperçu dans une cour arrière de Mississauga un grand papillon aux ailes jaune citron qui ressemblait à cette espèce.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.