Hespérie fuligineuse (Pholisora catullus) (Fabricius, 1793)

Description : L'hespérie fuligineuse porte bien son nom : les ailes sont noir de suie, avec seulement quelques minuscules taches blanches sur le bord externe. Envergure : 21 à 28 mm.

Répartition géographique : Le Pholisora catullus est commun partout aux États-Unis, sauf sur la côte Ouest. Au Canada, il est un résident permanent seulement dans le sud-ouest de l'Ontario, jusqu'à Toronto au nord, et dans le sud de l'intérieur de la Colombie-Britannique. Il s'aventure parfois hors de ces régions et peut même y former des colonies isolées temporaires pendant quelques années.


Données sur les collections de spécimens


La description de cette image suit.
Hespérie fuligineuse (Pholisora catullus). Île Pelée, Ont. J. Kamstra

Espèces semblables : Aucune au Canada.

Stades immatures : La chenille est verdâtre à olive, avec de petits points soulevés pâles. La tête et le prothorax sont noirs. La chenille vit dans un nid de feuilles sur la plante hôte. À l'état larvaire, l'hespérie fuligineuse se nourrit sur diverses amaranthacées, dont l'amarante fausse-blite (Amaranthus graecizans), et diverses chénopodiacées, en particulier le chénopode blanc (Chenopodium album).

Abondance : Cette espèce est peu commune dans la plupart des régions où elle se rencontre au Canada, mais elle peut être commune localement dans le sud de l'Ontario.

Période de vol : Le P. catullus produit deux générations par année et vole de la fin de mai à septembre.

Comportement et habitat : L'hespérie fuligineuse se rencontre dans divers types de milieux ouverts. Dans l'est du pays, elle est plus commune dans les milieux perturbés où le chénopode blanc est abondant.

Observations : Plusieurs colonies étaient établies au début des années 1960 dans la région d'Ottawa, tant du côté ontarien que québécois, mais l'espèce n'y a pas été revue depuis.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.