Phyciodes pallidus (W.H. Edwards, 1864)

Description : De toutes les espèces de croissants, le Phyciodes pallidus est la plus pâle, et aussi l'une des plus grandes (envergure : 33 à 44 mm). Les ailes sont en grande partie orange pâle, étroitement marginées de noir. Le bord interne de l'aile antérieure est marqué sur ses deux faces d'une grosse tache noire bien visible. En dessous, les ailes sont jaunâtres, avec des taches roussâtres et un croissant argenté bien évident sur le bord de l'aile postérieure.

Sous-espèces : Seule la sous-espèce barnesi se rencontre au Canada.

Répartition géographique : Cette espèce vole dans les régions montagneuses sèches de l'ouest des États-Unis. Au Canada, la plupart des mentions proviennent de régions arides de l'intérieur de la Colombie-Britannique, comme la vallée de l'Okanagan.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Le Phyciodes mylitta est semblable, mais il est plus petit et, contrairement au P. pallidus, n'a pas le bord interne de l'aile antérieure orné sur ses deux faces d'une grosse tache noire bien visible. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille épineuse est ocre, avec des bandes brunes sur les côtés. Contrairement à la plupart des croissants, le P. pallidus se nourrit à l'état larvaire sur diverses espèces de chardons (Cirsium spp.), non sur des asters.

Abondance : Cette espèce est peu commune et présente une distribution localisée en Colombie-Britannique.

Période de vol : Ce croissant vole généralement en juin en Colombie-Britannique.

Comportement et habitat : Le P. pallidus se rencontre généralement dans les champs secs, les lits de rivière asséchés et les ravins (Tilden et Smith, 1986).

Observations : Anciennement, le P. pallidus était traité comme une sous-espèce du Phyciodes mylitta, qui lui ressemble et qui, comme lui, est associé aux chardons à l'état larvaire.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.