Poanes zabulon (Boisduval & Le Conte, 1837)

Description : Les deux sexes de cette hespérie de taille moyenne (envergure : 27 à 36 mm) ont les ailes pointues, mais ils sont par ailleurs très différents. Chez le mâle, le dessus des ailes est orange-jaune brillant, largement marginé de noir, tandis que le dessous est orné d'une tache centrale jaunâtre et de petites taches foncées. Chez la femelle, le dessus des ailes est brun très foncé avec des taches plus pâles, et le dessous, brun foncé avec de petites taches plus pâles.

Sous-espèces : Plusieurs sous-espèces ont été décrites, mais seule la sous-espèce nominale a été observée au Canada.

Répartition géographique : Le Poanes zabulon est présent dans tout le sud-est des États-Unis et se rencontre vers le nord jusqu'au Massachusetts et, à l'occasion, jusque dans l'île Pelée, en Ontario.

Espèces semblables : L'hespérie hobomok (Poanes hobomok).

Stades immatures : La chenille mène une existence solitaire dans un nid soyeux sur la plante hôte. À l'état larvaire, le P. zabulon se nourrit sur diverses graminées, dont des tridents (Tridens spp.) et des éragrostides (Eragrostis spp.) dans l'est des États-Unis (Scott, 1986).

Abondance : Le P. zabulon est commun plus au sud, moins vers le nord.

Période de vol : Le P. zabulon connaît deux générations par année dans la majeure partie de sonaire, probablement plus dans le sud des États-Unis. La première génération vole de la fin de mai audébut de juillet, et la deuxième, du milieu d'août à la fin de septembre.

Comportement et habitat : Les mâles, perchés dans des secteurs boisés, consacrent une bonnepartie de leur temps à surveiller les allées et venues des femelles.

Observations : Dans le passé, la présence du P. zabulon a été signalée plusieurs fois dans le sud de l'Ontario, mais toutes ces mentions résultent d'erreurs d'identification. Récemment, l'espèce a été capturée deux fois dans l'île Pelée, en Ontario, la région la plus méridionale du Canada, par J. Ball, T.A. Hanrahan et P.R. Desjardins.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.