Hespérie à ligne oblique (Polites origenes) (Fabricius, 1793)

Description : L'hespérie à ligne oblique ressemble beaucoup à l'hespérie à tache costale (P. themistocles), mais elle s'en distingue par sa taille plus grande (envergure : 23 à 30 mm) et la ligne étroite d'écailles foncées qui s'étend à partir de l'extrémité du ptérostigma. Les petites taches médianes sont plus étendues que chez l'hespérie à tache costale et sont orange très pâle ou crème chez le mâle, presque blanches chez la femelle. L'aile postérieure est habituellement dépourvue de marques, mais elle est parfois ornée sur ses deux faces de taches pâles à peine visibles.

Sous-espèces : Deux sous-espèces ont été décrites, mais seule la sous-espèce nominale se rencontre au Canada.

Répartition géographique : Le Polites origenes vole dans tout l'est des États-Unis, à l'exception de la Floride. Au Canada, il se rencontre depuis les Cantons de l'Est au Québec et le sud de l'Ontario jusqu'à la rivière Spanish, dans le district de Sudbury, vers le nord-ouest.

Espèces semblables : Le P. themistocles ressemble au P. origenes, mais il s'en distingue principalement par sa taille plus modeste. La différence d'envergure entre les deux espèces est largement supérieure à ce que laissent croire les mesures, car les femelles des deux espèces mesurent en moyenne 4 à 5 mm de plus en envergure que les mâles. Chez l'Euphyes bimacula, l'aile postérieure est dépourvue de taches sur ses deux faces, mais le ptérostigma est beaucoup plus étroit que chez le P. origenes. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est brun foncé, avec des marbrures gris pâle et une bande dorsale plus foncée. La tête est noire. Les plantes hôtes sont des graminées, en particulier le trident jaune(Tridens flavus) et le barbon à balais (Andropogon scoparius).

Abondance : L'hespérie à ligne oblique se rencontre localement et est peu commune dans la majeure partie de son aire.

Période de vol : Cette hespérie vole plus tard que la plupart des autres espèces de Polites, de la fin de juin au milieu d'août. Elle produit une seule génération par année au Canada, mais deux aux États-Unis. Elle hiberne à l'état de chenille mature.

Comportement et habitat : Bien qu'elle soit souvent observée dans des prés fleuris secs, sur le bord de forêts et dans des clairières rocheuses ou sablonneuses, l'hespérie à ligne oblique vole également dans des cariçaies en compagnie d'espèces se nourrissant de carex qui présentent des exigences beaucoup plus strictes à l'égard de l'habitat (p. ex. Poanes viator, Euphyes dion et Euphyes bimacula). Rien n'indique que la chenille de l'hespérie à ligne oblique se nourrisse de carex, mais cette possibilité demande à être vérifiée.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.