Polites sonora (Scudder, 1872)

Description : Le dessus des ailes est orange vif chez le mâle, brun-orange chez la femelle. Les bordures sont brun plus foncé et diffuses chez les deux sexes. Chez le mâle, le ptérostigma est prolongé à son extrémité apicale d'une tache légèrement plus foncée qui le fait paraître plus long qu'il l'est en réalité. Chez les deux sexes, le dessous de l'aile postérieure est brun jaunâtre, avec une bande médiane très distincte de petites taches formant un croissant et plusieurs petites taches près de la base. Envergure : 25 à 27 mm.

Sous-espèces : Trois sous-espèces ont été décrites, mais seule la sous-espèce siris est présente au Canada.

Répartition géographique : Aux États-Unis, le Polites sonora se rencontre dans les montagnes de l'Ouest et sur la côte du Pacifique. Au Canada, il a été observé uniquement en quatre endroits de l'extrême sud de l'intérieur de la Colombie-Britannique, au nord jusqu'à Merritt.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Chez l'hespérie mystique (P. mystic), le ptérostigma est plus noir et plus distinct. En revanche, la bande médiane sous l'aile postérieure est plus nette et plus contrastée chezle P. sonora. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est vert grisâtre et a la tête noire. Diverses graminées, dont peut-être la fétuque d'Idaho (Festuca idahoensis), sont utilisées comme plantes hôtes (Tilden et Smith, 1986).

Abondance : Le P. sonora est commun et répandu aux États-Unis, mais rare et distribué en populations localisées au Canada.

Période de vol : Le P. sonora vole de la mi-juillet à la mi-août en Colombie-Britannique.

Comportement et habitat : Le P. sonora fréquente les milieux herbeux humides depuis les basses terres jusqu'à haute altitude dans les montagnes.

Observations : Cette espèce a une aire si restreinte au Canada qu'elle est considérée comme menacée au pays (Guppy et al., 1994).

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.