Hespérie à tache costale (Polites themistocles) (Latreille, 1824)

Description : Le Polites themistocles est une petite hespérie (envergure : 19 à 28 mm) brun foncé. Chez le mâle, le ptérostigma est noir et bordé d'une tache costale orange vif et, apicalement, d'une ou deux taches orange pâle. Chez la femelle, la tache costale orange est très réduite ou même parfois absente, et les petites taches sont jaunâtre pâle ou blanches. L'aile postérieure est brun foncé et habituellement dépourvue de taches sur ses deux faces (la bande de taches en dessous de l'aile subsiste parfois à l'état de trace chez certains individus).

Répartition géographique : L'hespérie à tache costale vole partout aux États-Unis, sauf dans l'extrême sud et la majeure partie de l'ouest du pays. Au Canada, elle se rencontre depuis les Maritimes (sauf Terre-Neuve) dans tout le sud du Canada, atteignant au nord le poste Mistassini au Québec, Moosonee en Ontario, The Pas au Manitoba, le parc Meadow Lake en Saskatchewan, Redwater en Alberta et le chemin du lac Cuisson en Colombie-Britannique.


Données sur les collections de spécimens

Espèces semblables : Le Polites origenes. [images comparatives]

La description de l'image suit.
Hespéries à tache costale (Polites themistocles), accouplement. Port Perry, Ont. J. Kamstra

Stades immatures : La chenille peut prendre diverses teintes de brun et est ornée de bandes dorsales et latérales plus foncées. La tête est noire, avec des taches et lignes blanches. À l'état larvaire, l'hespérie à tache costale se nourrit sur diverses graminées, en particulier des panics (Panicum spp.), des digitaires (Digitaria spp.) et des pâturins (Poa spp.).

Abondance : L'hespérie à tache costale est commune dans l'Est, peu commune dans l'Ouest.

Période de vol : Le P. themistocles vole du début de juin au milieu de juillet dans l'Est, et jusqu'à la fin de juillet au Manitoba. Il n'a qu'une génération par année dans la majeure partie du Canada, mais il présente une deuxième génération partielle dans le sud de l'Ontario. Il produit deux générations par année dans le nord des États-Unis, et au moins trois plus au sud.

Comportement et habitat : Dans l'Est, cette espèce est plus commune dans les prés humides; dans l'Ouest, elle fréquente les clairières, les vallées herbeuses, les prés de montagne et même les prairies sèches, bien qu'elle semble préférer les aires herbeuses verdoyantes et humides. Elle visite régulièrement les fleurs, en particulier celles d'espèces de la famille du pois, et se pose fréquemment pour se désaltérer sur les zones humides des chemins de campagne.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.