Pyrgus communis (Grote, 1872)

Description : Le Pyrgus communis est très semblable au P. centaureae, mais il s'en distingue parses zones alaires blanches plus grandes et ses ailes gris bleuâtre chez le mâle. Envergure : 23 à 29 mm.

Répartition géographique : Le P. communis se rencontre partout aux États-Unis et s'aventure jusque dans le sud-ouest de l'Ontario, jusqu'à Toronto vers le nord. Il est une espèce résidente dans le sud des provinces des Prairies, au nord jusqu'au lac Mildred, en Alberta, et dans le sud-est de la Colombie-Britannique.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Le P. centaureae, le P. ruralis et le Pyrgus scriptura; voir sous P. centaureae. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est de couleur variable, jaunâtre à blanc verdâtre à brune, avec une bande foncée sur le dos et des bandes brunes et blanches sur les côtés. À l'état larvaire, le P. communis se nourrit sur diverses espèces de mauves (Malvacées), y compris des espèces introduites nuisibles. L'espèce hiberne à l'état de chenille mature.

Abondance : Cette espèce est parfois commune, en particulier à la fin de l'été, dans les milieux perturbés envahis par les mauvaises herbes.

Période de vol : Le P. communis produit deux à trois générations par année dans les Prairies et vole du milieu de mai à octobre.

Comportement et habitat : Le P. communis vole dans divers types d'habitats secs, y compris les pinèdes clairsemées et les sommets de colline dans les prairies, ainsi que dans les milieux perturbés et les bords de route envahis par les mauvaises herbes dont il se nourrit à l'état larvaire.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.