Satyrium californicum (W.H. Edwards, 1862)

Description : Le Satyrium californicum est très semblable au S. acadicum, mais ses ailes sont plus brunâtres en dessous, avec la portion basale brun noirâtre foncé. La tache orange coiffant la tache anale bleue est petite et séparée des croissants orange qui l'entourent. Envergure : 27 à 32 mm.

Sous-espèces : La sous-espèce californicum se rencontre au Canada.

Répartition géographique : Répandu dans l'ouest des États-Unis, le S. californicum se rencontre au Canada dans le sud de la Colombie-Britannique, principalement dans la vallée de l'Okanagan et dans la région de Lillooet.


Données sur les collections de spécimens

Espèces semblables : Chez le porte-queue d'Acadie (S. acadicum), le dessous des ailes est gris pâle et la tache orange coiffant la tache anale bleue est bien développée et réunie aux croissants orange qui l'entourent. Chez le S. sylvinum, la tache orange coiffant la tache anale bleue est pratiquement absente, la bande marginale orange est réduite à un ou deux croissants, et le dessous des ailes est gris pâle; voir également la section Observations. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est brun-gris, avec des taches gris pâle sur le dos et des chevrons blancs sur les côtés. À l'état larvaire, le S. californicum a été trouvé sur le purshie tridenté (Purshia tridentata) et diverses espèces de céanothes (Ceanothus spp.), de chênes (Quercus spp.), de cerisiers (Prunus spp.) et d'amélanchiers (Amelanchier alnifolia). La mention l'associant au saule (Salixspp.) semble erronée et pourrait résulter d'une confusion avec le S. acadicum ou le S. sylvinum.

La description de cette image suit
Satyrium californicum californicum.
Osoyoos, C.-B. G.J. Hilchie

Abondance : Ce porte-queue est relativement commun dans la plupart des régions où il se rencontre, mais il est peu commun et distribué en colonies localisées en Colombie Britannique.

Période de vol : En Colombie Britannique, le S. californicum vole en juin, en juillet et en août (Jones, 1951).

Comportement et habitat : À l'encontre du S. acadicum et du S. sylvinum, qui lui ressemblent mais qui préfèrent les milieux humides, le S. californicum fréquente les avant-monts secs, les canyons et le chaparral. Comme ces deux espèces, toutefois, il est friand de nectar et visite régulièrement les fleurs qui poussent le long des routes.

Observations : Ce porte-queue est considéré comme menacé à l'échelle de son aire restreinte en Colombie-Britannique (Guppy et al., 1994). Dans la collection nationale canadienne, une série de spécimens obtenus de la région de Squamish incluent des individus qui présentent les caractéristiques typiques du S.californicum et du S. sylvinum, et d'autres qui montrent des caractéristiques intermédiaires entre ces deux espèces. Ces spécimens, selon nous, pourraient être des hybrides.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.