Satyrium saepium (Boisduval, 1852)

Description : Ce petit porte-queue (envergure : 26 à 30 mm) de l'Ouest se reconnaît à la couleur brun cuivré brillant de ses ailes sur le dessus. En dessous, les ailes sont brun terne, les marques sont peu visibles et irrégulières, mais la bande postmédiane et la tache anale bleue sur le bord de l'aile postérieure sont habituellement présentes. L'aile postérieure est pourvue d'une courte queue.

Sous-espèces : La sous-espèce nominale occupe la majeure partie de l'aire de l'espèce. C'est cette sous-espèce qui est présente dans la région de Kootenay, en Colombie-Britannique. La sous-espèce okanaganum vole dans les vallées de l'Okanagan et du bas Fraser.

Répartition géographique : Le Satyrium saepium vole dans la plupart des régions de l'ouest des États-Unis, mais il est confiné au sud de la Colombie-Britannique au Canada.

Espèces semblables : Aucune au Canada.

Stades immatures : La chenille est vert pâle, avec des bandes pâles alternant avec des chevrons jaunâtres le long du corps. Le corps est couvert d'une courte pubescence dorée. À l'état larvaire, le S. saepium se nourrit sur diverses espèces de céanothes (Ceanothus spp., Rhamnacées).

Abondance : Cette espèce est distribuée en colonies localisées et peu commune au Canada.

Période de vol : Dans le sud de la Colombie-Britannique, le S. saepium vole de juin à août.

Comportement et habitat : Ce papillon fréquente les versants de montagne et les contreforts plus secs et se rencontre dans les boisés broussailleux peuplés de céanothes.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.