Porte-queue abrogé (Satyrium titus) (Fabricius, 1793)

Description : Dans la majeure partie de son aire au Canada, le porte-queue abrogé est la seule espèce de Satyrium sans queue. Sur le dessus, les ailes sont brun foncé. La plupart des femelles montrent quelques taches orange près du bord externe de l'aile postérieure. L'aile antérieure est plus pointue chez le mâle que chez la femelle. En dessous, les ailes sont brun pâle, avec une rangée de taches corail coiffée d'une rangée de taches noires lisérées de blanc le long du bord externe de l'aile postérieure. Envergure : 23 à 33 mm.

Sous-espèces : La sous-espèce nominale titus occupe la majeure partie de l'aire de l'espèce au Canada. Dans les Prairies, elle est remplacée par la sous-espèce immaculosus, chez qui les taches noires en dessous sont réduites et peu visibles. Des formes intermédiaires entre ces deux sous-espèces se rencontrent entre les aires des deux sous-espèces au Manitoba (Klassen et al., 1989).

Répartition géographique : Le Satyrium titus est répandu dans une bonne partie des États-Unis. Dans l'est du Canada, il se rencontre dans le sud du Québec, jusqu'à la région de Québec au nord, et dans le sud de l'Ontario. Plus à l'ouest, il est présent dans tout le sud des Prairies, à partir du lac Supérieur jusque dans la région de la rivière de la Paix de l'Alberta et de la Colombie-Britannique. Sa présence a également été mentionnée quelques fois de façon sporadique dans la région intérieure de la Colombie-Britannique.

Espèces semblables : Aucune au Canada.

La description de cette image suit.
Porte-queue abrogé (Satyrium titus titus). Kanata, Ont. P.W. Hall

Stades immatures : La chenille du S. titus se nourrit principalement sur les fruits en développement de diverses espèces de pruniers et de cerisiers sauvages (Prunus spp.). Elle se rencontre également sur l'amélanchier à feuille d'aulne (Amelanchier alnifolia) et diverses espèces de chênes (Quercus spp.) (Klassen et al., 1989). La chenille est vert jaunâtre, avec trois éclaboussures rougeâtre sur le dos, deux à l'avant du corps, une à l'arrière. Le corps est couvert d'un fin duvet.

Abondance : Dans l'Est, le S. titus peut être commun localement et est tenu pour le porte-queue le plus abondant au Manitoba (Klassen et al., 1989); il est cependant peu commun dans la plupart des régions.

Période de vol : Le S. titus produit une génération par année et vole de la fin de juin à la fin d'août dans la plupart des régions où il est présent au Canada. Il est plus commun en juillet.

Comportement et habitat : Le porte-queue abrogé visite régulièrement les fleurs, en particulier celles de l'asclépiade, souvent en compagnie d'autres espèces de porte-queue. Il fréquente les prés ouverts et les bords de route et vole très rapidement avant de se poser.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.