Speyeria callippe (Boisduval, 1852)

Description : Le Speyeria callippe est très semblable aux autres espèces d'argynnes. Les fortes marques noires qui se découpent sur le fond de l'aile orange à brun-jaune confèrent à l'ensemble un aspect en damier distinctif. Les taches argentées du dessous de l'aile postérieure transparaissent sur le dessus sous forme de taches pâles. En dessous, l'aile postérieure est lavée de vert pâle dans sa portion discale (deux tiers basaux). Cette espèce se reconnaît plus facilement à sa rangée marginale de taches argentées triangulaires coiffées de triangles verts. Envergure : 56 à 63 mm.

Sous-espèces : Seulement deux des seize sous-espèces décrites ont été observées au Canada. La sous-espèce semivirida, plus foncée, vit en Colombie-Britannique, tandis que la sous-espèce calgariana, plus pâle, vole dans les Prairies. Les deux sous-espèces produisent des formes intermédiaires dans le sud-ouest de l'Alberta.

Répartition géographique : Le S. callippe est un des argynnes de l'Ouest les plus largement répandus. Son aire s'étend de la frontière du Mexique jusqu'à une bonne distance au nord de la frontière canado-américaine. Il se rencontre dans tout le sud et le centre de la Colombie-Britannique, jusqu'au lac Williams au nord, et dans tout le sud des provinces des Prairies, jusqu'au lac Deschambault, en Saskatchewan, au nord.


Données sur les collections de spécimens


Espèces semblables : Le S. callippe ressemble aux autres argynnes dont l'aire discale de l'aile postérieure, en dessous, est verdâtre. Il est plus petit que le S. edwardsii et n'a pas le bord externe de l'aile antérieure concave. Le S. mormonia est beaucoup plus petit, avec les taches argentées plus petites en dessous de l'aile postérieure. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est grise, avec des taches noires et grises et des épines orange et noires.

Abondance : Le S. callippe est plus commun dans la portion occidentale de son aire que plus à l'est. Il est tenu pour peu commun au Manitoba.

Période de vol : Le S. callippe vole du milieu de juin jusqu'en août au Canada. Les femelles émergent avant les mâles.

Comportement et habitat : Ce papillon se rencontre généralement dans des milieux plus secs que les autres argynnes et est plus commun sur les versants de colline herbeux dans les Prairies. Il est méfiant, mais il est plus facile à approcher le matin, lorsqu'il est posé sur les fleurs, en particulier les fleurs de gaillarde et de chardon.

Observations : Avec ses ailes vertes en dessous, ce superbe papillon se fond immédiatement dans son habitat de prairie ambiant lorsqu'il se pose parmi les graminées.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.