Thorybes bathyllus (J.E. Smith, 1797)

Description : Le Thorybes bathyllus est une hespérie brun très foncé de taille moyenne (envergure : 32 à 38 mm). L'aile antérieure est ornée de petites taches blanches. Deux groupes de ces taches touchent à la costa, et la plupart des autres forment une bande diagonale en travers de l'aile.

Répartition géographique : Le T. bathyllus est présent dans la plupart des régions de l'est des États-Unis. Au Canada, il se rencontre uniquement dans le sud-ouest de l'Ontario, jusque dans la région de Toronto au nord-est, et probablement dans le sud du Manitoba.


Données sur les collections de spécimens

Espèces semblables : L'hespérie nuageuse (T. pylades) et l'Atrytonopsis hianna. [images comparatives]

Stades immatures : La chenille est brunâtre, avec une ligne brun foncé sur le dos et des lignes plus pâles sur les côtés. La tête et le cou sont noirs. La chenille vit sur la plante hôte dans un nid fait de feuilles enroulées. À l'état larvaire, le T. bathyllus se nourrit sur diverses fabacées herbacées. Il hiberne à l'état de chenille mature dans son nid de feuilles.

Abondance : L'espèce est commune et répandue à l'échelle de son aire aux États-Unis, mais elle est généralement rare au Canada.

Période de vol : Le T. bathyllus produit deux générations par année dans la plupart des régions où il est présent. Au Canada, la première génération vole en juin et au début de juillet; une deuxième génération partielle est observée occasionnellement en août dans le sud de l'Ontario.

Comportement et habitat : Le T. bathyllus est habituellement observé dans des milieux ouverts en train de se nourrir sur les fleurs ou posé autour d'une mare de boue.

Observations : Deux individus du Manitoba (un mâle, Miniota, 6 juin 1902, et une femelle, Beulah, 25 mai 1901) ont été découverts parmi des spécimens de hespérie nuageuse (T. pylades) provenant de la même région dans la collection H.A. Gibbon, récemment léguée à la Collection nationale canadienne, Ottawa. Comme d'autres populations disjointes de papillons nocturnes et diurnes (p. ex. Erynnis brizo) vivent dans cette région, nous reconnaissons provisoirement la validité de ces mentions. Les dates de capture, toutefois, précèdent d'environ deux semaines la date à laquelle les adultes de cette espèce devraient émerger dans la région. La présence du T. bathyllus au Manitoba demeure donc à confirmer.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.