Vacciniina optilete (Knoch, 1781)

Description : Chez le mâle, le dessus des ailes est bleu violacé foncé, sans bordures foncées. Chez la femelle, les bordures foncées sont larges, et les plages d'écailles violettes sont souvent réduites à des traces à la base des ailes. En dessous, les ailes sont gris pâle, avec deux rangées parallèles de taches noires le long du bord externe de l'aile postérieure; les taches de la rangée interne sont en forme de coin, tandis que celles de la rangée externe sont arrondies. La plus grande tache de la rangée externe est coiffée d'une tache orange, et certaines des taches adjacentes sont parfois coiffées d'une trace d'orange. Envergure : 18 à 24 mm.

Sous-espèces : La sous-espèce nominale optilete habite l'Ancien Monde; seule la sous-espèce yukona se rencontre en Amérique du Nord.

Répartition géographique : Le Vacciniina optilete se rencontre dans l'Ancien Monde depuis le centre de l'Europe jusqu'en Sibérie et au Japon. En Amérique du Nord, il est présent depuis le parc provincial du mont Duck, au Manitoba, jusque dans le nord de la Colombie-Britannique, au Nunavut, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Yukon et en Alaska.

Espèces semblables : Le V. optilete se reconnaît à la grande tache orange qui orne le dessous deson aile postérieure, près de l'angle anal. Les autres espèces semblables ont une bande de taches orange sur le bord externe de l'aile postérieure.

La description de cette image suit.
Vacciniina optilete yukona. Churchill, Man. J.T. Troubridge

Stades immatures : La chenille se nourrit d'éricacées, en particulier diverses espèces de bleuets et de canneberges (Vaccinium spp.). Le V. optilete hiberne après avoir achevé la moitié de son développement larvaire.

Abondance : Le V. optilete est commun au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et dans le nordde la Colombie-Britannique, mais il est beaucoup plus rare vers à l'est.

Période de vol : Le V. optilete produit une seule génération par année et vole en juillet.

Comportement et habitat : Le V. optilete se rencontre dans les tourbières et la toundra humide, où poussent ses plantes hôtes. Dans le nord des provinces des Prairies, il est parfois observé dans des forêts conifériennes à sol sablonneux sec. Les adultes ont un vol faible et se déplacent très près du sol.

© 2003. Traduit de l'anglais avec la permission de Ross A. Layberry, Peter W. Hall et J. Donald Lafontaine (The Butterflies of Canada, University of Toronto Press; 1998). Photos de spécimens courtoisie de John T. Fowler.